LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

L'appel du Khalife des Mourides à l'endroit des politiques en exergue


Rédigé le Vendredi 10 Novembre 2017 à 11:35 | Lu 50 commentaire(s)



L'appel du Khalife des Mourides à l'endroit des politiques en exergue

L’appel au dialogue du khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, à l’endroit de la classe politique ; est le sujet le plus en vue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne. A l’occasion de la cérémonie officielle clôturant jeudi l’édition 2017 du magal de Touba, le khalife général des mourides a encouragé "+les gouvernants à appeler au dialogue et l’opposition à répondre favorablement à cet appel afin de trouver un terrain d’entente concernant les affaires de la nation+", rapporte le quotidien national Le Soleil.

"+Si vous partagez le même objectif – qui a présidé à la création de vos partis et mouvements politiques – à savoir servir le peuple et œuvrer pour le développement de ce pays, vous devez être en mesure de vous réunir autour d’une même table pour le seul intérêt de la nation+", a déclaré, au nom du khalife, son porte-parole Serigne Bassirou Abdou Khadre, cité par Le Soleil. "Le khalife fait la leçon" aux acteurs politiques, souligne le quotidien Enquête à sa Une. Vox Populi parle d’un "réquisitoire" de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké contre la classe politique, "alors que le Sénégal est secoué par l’affaire politico-judiciaire Khalifa Sall et un dialogue politique en panne dont le chef de l’Etat a annoncé la relance".

"L’appel de Touba" (Le Quotidien) trouve écho dans la plupart des quotidiens, même s’ils n’en font tous pas leur Une. L’As note ainsi que le khalife général des mourides "a adapté son discours au contexte du moment en prêchant le dialogue politique". Le guide suprême des mourides, par son message, "a dit tout l’intérêt qu’il porte à l’apaisement de la tension actuelle", fait observer Le Témoin quotidien, une manière d’en appeler, selon le journal, "au sens des responsabilités de la classe politique". L’Observateur, à l’image de Walfquotidien, évoque un "sermon", un rappel à l’ordre même du khalife, ajoute ce dernier journal.

Le quotidien Tribune, de son côté, écrit que Serigne Sidy Mokhtar Mbacké en a profité pour "brocarder l’affairisme politique". Les quotidiens, pour le reste, s’intéressent au match devant opposer l’Afrique du Sud au Sénégal, samedi à Polokwane, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018, prévu en Russie. "Les Lions à 2 points du Mondial 2018", signale Walfquotidien. "Les Lions si près de la Russie", renchérit Le Témoin quotidien. "Les Lions peuvent se qualifier en cas de victoire avant même la manche retour, prévue le 14 novembre à Dakar", renseigne le même journal. Il rappelle que cette rencontre est un remake de la 2e journée des éliminatoires du Mondial 2018.

La FiFA, la Fédération internationale de football, a décidé de la faire rejouer, arguant que son résultat avait été manipulé par l’arbitre de la rencontre, désormais interdit de toute activité liée au football. "Gagner et voir la Russie", voilà donc ce qui attend les Lions à Polokwane, selon Enquête. "Polokwane, étape cruciale pour les Lions", insiste L’As. Leaders de la poule D, les Lions pourraient décrocher leur billet pour la Russie, s’ils gagnent contre l’Afrique du Sud (Vox Populi), une manière de tuer "définitivement le suspense", avant la dernière journée à Dakar, le 14 novembre prochain, mentionne Sud Quotidien.

Les hommes du sélectionneur national Aliou Cissé vont donc "tenter de prendre des raccourcis sur le chemin qui mène à +Russia 2018+", souligne le journal Le Quotidien. "Opération coup de points à Polokwane", titre L’Observateur, selon lequel un nul pourrait valider le ticket du Sénégal pour le prochain Mondial. "L’équipe nationale du Sénégal n’a pas pour habitude de jouer les vendredis.

Sa situation particulière dans ces éliminatoires de la Coupe du monde, avec un match à rejouer avant la dernière journée, l’y obligera et les Lions descendront sur la pelouse de Polokwane (…) dans l’espoir de décrocher leur deuxième qualification à une Coupe du monde", écrit le journal. "Alors, poursuit-il, pour les superstitieux, jouer un match aussi crucial un vendredi, est-ce bon signe ? Oui ! Car les Lions ont déjà eu droit à trois vendredis historiques. Vendredi, jour de gloire, jour du Seigneur. Jour de victoire, jour d’histoire". BK
 

Auteur: APS



ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV