LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Plateforme mondiale sur la réduction des risques de catastrophes du 22 au 26 Mai 2017 à Cancun (Mexique) : enjeux et résultats attendus


Rédigé le Jeudi 18 Mai 2017 à 10:19 | Lu 51 commentaire(s)



Plateforme mondiale sur la réduction des risques de catastrophes du 22 au 26 Mai 2017 à Cancun (Mexique) : enjeux et résultats attendus
Face à la récurrence des catastrophes (inondations, sécheresse, séisme, glissements de terrain, cyclones, tempêtes,…) et à leurs conséquences (pertes humaines, matérielles…), et sous l’égide du bureau des nations unies pour la réduction des risques de catastrophes(UNISDR),les Etats et gouvernements réunis à Sendai au Japon (du 14 au 18 Mars 2015) ont préconisé un outil qui a pour mission de relever le défi de la résilience, des nations et des communautés face aux risques multiformes. Cet outil de référence  s’appelle le Cadre de Sendai (2015-2030).
 Le cadre de Sendai est un accord volontaire de 15 ans, non contraignant, qui reconnaît que l’Etat a le rôle  principal de réduire les risques de catastrophe, mais aussi que les responsabilités qui lui incombent doivent être partagées avec d’autres parties prenantes, notamment les autorités locales et le secteur privé. Le Cadre de Sendai vise à parvenir, au cours des 15 prochaines années, au résultat suivant :
la réduction substantielle des pertes et des risques liés aux catastrophes en termes de vies humaines, d’atteintes aux moyens de subsistance et à la santé des personnes, et d’atteintes aux biens économiques, physiques, sociaux, culturels et environnementaux des personnes, des entreprises, des collectivités et des pays.
 Le Cadre de Sendai se décline en 7 objectifs :
1 Réduire considérablement la mortalité due aux catastrophes au niveau mondial d’ici 2030 de façon à ce que le taux moyen de mortalité mondiale pour 100000 habitants pendant la décennie  2020-2030 soit inférieur au même taux  entre 2005 et 2015.
2 Réduire considérablement le nombre de personnes affectées au niveau mondial d’ici à 2030 de façon à ce que le taux moyen mondial pour 100000 habitants pendant la décennie 2020-2030 soit inférieur au même taux entre 2005 et 2015.
3 Réduire les pertes économiques résultant directement des catastrophes au regard du produit intérieur brut d’ici 2030.
4 Réduire considérablement la désorganisation des  services de base et les dommages causés par les catastrophes aux infrastructures essentielles, y compris à celles consacrées et à l’éducation notamment en renforçant leur résilience d’ici  à 2030.
5 Augmenter considérablement le nombre de pays  dotés de stratégies nationales et locales de réduction des risques de catastrophes d’ici à 2020.
6 Renforcer considérablement la coopération internationale avec les pays en voie de développement en leur fournissant un appui approprié et continu afin de compléter leur action nationale visant à appliquer le présent  cadre d’ici  à 2030.
7 Améliorer  sensiblement l’accès des populations aux dispositifs d’alerte rapide multirisque et aux informations et évaluations relatives aux risques de catastrophes d’ici  à 2030.
Pour atteindre ces objectifs, 4 actions prioritaires ont été préconisées :
 
Action1 : comprendre le risque de catastrophe
 
Action 2 : Renforcer la gouvernance des risques de catastrophes  pour mieux les gérer.
 
Action 3 : Investir dans la réduction des risques de catastrophes aux fins de la résilience.
 
Action 4: Renforcer l’état de préparation aux catastrophes pour intervenir de manière efficace et pour reconstruire en mieux durant la phase de relèvement.
 
En définitive, Le Cadre de Sendai est un accord non contraignant d’ordre général pour toutes les nations du monde. C’est pourquoi dans sa mise en œuvre chaque région (Afrique, Europe, Asie, Océanie, et Amérique) compte tenu de sa spécificité, a essayé de donner un contenu qui lui est propre. La plateforme mondiale de Cancun (qui va réunir des chefs d’Etat, chefs de gouvernement, ministres, parlementaires, élus locaux, société civile, ONG,Partenaires techniques et financiers…) aura pour objectif principal d’évaluer à mi-parcours les différentes régions du monde sur les progrès accomplis, les difficultés rencontrées ainsi que les mesures à préconiser pour atteindre les différents objectifs  à même de promouvoir un monde plus résilient face aux  différents risques de catastrophe.

Mr. Abdou Sané
Géographe- environnementaliste
Expert en réduction des risques de catastrophes
Président de l’Association Africaine pour la Promotion de la Réduction des Risques de Catastrophes
UNISDR CHAMPION FOR DISASTER RISK REDUCTION
Email: abdousanegnanthio@gmail.com
Téléphone: +221701059618
Dakar, Sénégal.


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV