LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

​Rencontre entre le PM et les syndicats de la santé : l’indemnité, la pomme de discorde


Rédigé le Mardi 13 Février 2018 à 11:43 | Lu 43 fois | 0 commentaire(s)



​Rencontre entre le PM et les syndicats de la santé : l’indemnité, la pomme de discorde

Le Premier ministre a rencontré les syndicalistes de la santé pour mettre fin aux mouvements d’humeur de ces derniers. A la sortie de leur tête-à-tête, des avancées ont été notées si l’on en croit le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye. Mais du côté des syndicalistes, l’Etat ne joue pas franc jeu sur la question indemnitaire.

 
Des accords entre le gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne et les syndicalistes de la santé sont loin d’être trouvés. A la sortie de leur rencontre de ce lundi, les questions sur la retraite, le statut, le prêt Dmc (prêts au logement), de l’habitat, sont sur le point d’être réglés mais la question de l’indemnité reste le point de discorde. Toutefois, le porte-parole du gouvernement se dit satisfait du déroulement de la rencontre. 

 «A la fin du mois de mars, la totalité des heures supplémentaires devrait être payée. Le Premier ministre a mis en place une commission pour faire des propositions  sur 15 jours portant sur la revalorisation comme première étape du traitement des médecins. Tout ce qui peut être fait immédiatement concernant les heures supplémentaires, les prêts personnels, les crédits DMC sont immédiatement mis en œuvre et décidés », a déclaré Seydou Guèye. Avant de souligner que des avancées significatives ont été notées. 

Des propositions qui ne rassurent pas les syndicalistes notamment l’Alliance des syndicats autonome de la santé et de l’action sociale And/Gueusseum. 

Mballo Dia Thiam et ses camarades exigent des actes sinon ils comptent poursuivre leurs actions.  «Nous avons eu quand même des éléments de réponse mais aucun acte n’est sorti, la perspective c’est des actes et le 28 février prochain, on attend des actes. Sinon on va faire du Gueusseum», a-t-il menacé. 

Pour sa part ,le secrétaire général du syndicat démocratique des travailleurs de la santé et du secteur social, n’est pas rassuré à la sortie de ce tête-à-tête  Selon Cheikh Seck, «l’Etat ne joue pas franc jeu en ce qui concerne la question indemnitaire ». 

«On avait l’impression qu’on était beaucoup plus intéressé pour essayer d’empêcher que le SAMES  (Syndicat autonome des médecins du Sénégal ) aille en grève», a-t-il déploré. 
  



Nouveau commentaire :

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV