LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

60% des PME sénégalaises finissent mort-nées


Rédigé le Mercredi 18 Janvier 2017 à 09:05 | Lu 87 commentaire(s)



60% des PME sénégalaises finissent mort-nées
Le secteur privé sénégalais ne rayonne pas. Il est composé à 90% de PME, qui ne contribuent qu’à hauteur de 20% au PIB et ne concentrent que 30% des emplois créés. De piètres performances qui ont été au cœur du dernier panel de la Rencontre des entrepreneurs (RDE) dont le thème est : « L’existence des PME au Sénégal : mirage ou réalité ? ».
Le plus inquiétant, c’est que, selon la RDE, 60% de ces PME meurent dès leur première année. Ce qui fait que, signale Tivolala Ratsimandresy, co-fondateur de la Rencontre, « le Sénégal compte beaucoup de très petites entreprises, quelques grandes, mais le pays manque fondamentalement d’entreprises de taille moyenne et ayant un business model profitable et répliquable ».
En cause ? L’absence d’entités tutélaires efficaces, entre autres. « Les quelques structures qui existent pourraient sans doute mieux se coordonner et apporter davantage d’informations aux entrepreneurs », ont suggéré les panélistes.
Lesquels estiment que pour remédier à mort rapide des PME, « les solutions passent donc, entre autres, par un développement de structures d’accompagnement liées les unes aux autres, davantage de fluidification de l’information venant des différents secteurs, de conseil et de formation ».
 
 Libération


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé