LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Affaire Petro-Tim : Le soutien à Aliou Sall divise l’Ams


Rédigé le Mardi 27 Septembre 2016 à 08:34 | Lu 44 fois | 0 commentaire(s)


Aliou Sall est en passe de devenir un sujet à discordes. Le frère du Président ne divise pas le pays en deux, mais en quatre. Après le tollé soulevé par l’affaire Petro-Tim dans laquelle il serait trempé jusqu’aux oreilles, le maire de Guédiawaye est la source d’un autre gros problème, rapporte l’Observateur. En conférence de presse hier, pour défendre, le bureau de l’Association des maires du Sénégal qu’il dirige, a été vite pris à défaut par certains de ses membres qui ne partagent nullement sa position. Parmi eux, Bara Gaye, maire de Yeumbeul-Sud se démarque catégoriquement de cette initiative qu’il qualifie de « violation flagrante » des textes de la structure. Tout le contraire de Moussa Bocar Thiam, maire de Ourossogui, qui juge la démarche « noble et normale ».


Affaire Petro-Tim : Le soutien à Aliou Sall divise l’Ams
« Ceux qui ont pris l’initiative de soutenir Aliou Sall, au nom de l’Ams, ont violé les textes de la structure l’Ams n’a pas le droit de s’immiscer dans des affaires privées les textes de l’Ams sont les mêmes qui régissent les associations. En tant que maire, je ne cautionne pas ça et le dénonce avec fermeté. Si effectivement, le bureau de l’Ams compte soutenir Aliou Sall, cela ne m’engage pas et certainement, d’autres maires également ne seront pas engagés dans ça. Le fonctionnement de l’Ams n’a rien avoir avec l’Affaire Petro-Tim », a dénoncé, Bara Gaye maire de la commune Yeumbeul-Sud, qui a invité Aliou Sall à assumer ses responsabilités et répondre de ses actes.

Par ailleurs, le maire de la commune de Ourossogui, Me Moussa Bocar Thiam, dans la région de Matam, a tenu à apporter son soutien au président de l’Ams et non moins frère du Président Sall. « Je précise d’abord que l’Ams est une structure à obédience syndicale. Donc, cet appui à Aliou Sall est une démarche très noble, dans la mesure où elle permet de renforcer le statut du président de l’Ams. Aujourd’hui, cette démarche est devenue collective. A chaque fois qu’un maire est touché dans son honneur, sa dignité, dans l’exercice de ses fonctions, l’Ams doit être là pour le soutenir. Même un maire qui divorce doit avoir le soutien de l’Ams. Tous les maires sont solidaires, quelle que soit leur appartenance politique. C’est en cela que le soutien de l’Ams n’est pas anodin. Parce que c’est le président de l’institution. Donc, il va de sa crédibilité. Donc, c’est fièrement que les membres de l’Ams expriment un soutien aveugle. C’est une décision de l’Ams qui est générale et impersonnelle ».
 



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé