LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Attaque d’une église à Saint-Etienne: une première en France


Rédigé le Mercredi 27 Juillet 2016 à 02:37 | Lu 38 commentaire(s)


Deux assaillants ont tué un prêtre et blessé un fidèle grièvement, ce mardi 26 juillet, lors d'une prise d'otages dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Ils ont été abattus par la police. Le groupe État islamique a revendiqué cette attaque. L’un des deux hommes a été formellement identifié comme étant Adel Kermiche.


L'essentiel :

L'un des assaillants a été formellement identifié comme étant Adel Kermiche. 
 
François Hollande sur le terrorisme : « cette guerre nous la gagnerons »
 
La Conférence des évêques appelle les catholiques français à une « journée de jeûne et de prière » vendredi.
 
Le chef de l'Etat réunit demain à 08h45 à l'Elysée un Conseil de sécurité et de défense

■ Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a prôné « solidarité et coopération en Europe pour combattre la barbarie », dans une lettre de condoléances adressée mardi soir au président français François Hollande. « La Commission européenne est pleinement mobilisée, aux côtés des autres institutions européennes pour apporter tout son soutien à la France dans ces moments douloureux », a-t-il ajouté.

■ Par dizaines les habitants se sont rendus ce mardi soir à la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) pour rendre hommage au père Jacques Hamel. Devant l'édifice municipal, de pierres et de briques, des dizaines de bougies ont été allumées. Quelques petits bouquets ont été déposés.

■ Le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est exprimé en direct du palais de justice.

Selon lui, « deux individus porteurs d'armes blanches » sont entrés à 09h25 dans l'église et ont pris en otage six personnes : le prêtre, trois religieuses et un couple de paroissiens. L'une des religieuses a pu s'enfuir et a prévenu la police.

Selon le procureur de Paris, la BAC a d'abord tenté « une négociation à travers la porte arrière » avec les assaillants, puis une « incursion » qui s'est révélée impossible puisque trois otages se trouvaient « en position de rideau ». 

François Molins affirme que l'un des individus avait « sur le ventre une fausse ceinture explosive et trois couteaux », et que l'autre tenait à la main un « minuteur de cuisine entouré de papier aluminium ».

L'un des deux auteurs a été « formellement identifié  » comme étant Adel Kermiche, a déclaré François Molins avant de décrire son parcours. Le jeune homme avait tenté de se rendre en Syrie à deux reprises. Concernant le second terroriste, son identification formelle est toujours en cours. Enfin, un individu mineur a été placé en garde à vue. Il s'agit du frère cadet d'un individu qui fait l'objet d'un mandat d’arrêt international pour être parti en Syrie avec les papiers d’identité d’Adel Kermiche.

■ Une messe aura lieu demain, à 18h15, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris en hommage au prêtre tué ce matin, Jacques Hamel. Là-bas, les visiteurs, qu'ils soient catholiques, orthodoxes ou musulmans, témoignent de leur tristesse et leur indignation.


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé