LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

BIEN-ETRE HUMAINE ET ANIMALE : Le concept « Une seule santé » expliquée aux Secrétaires généraux et directeurs de cabinet des ministères


Rédigé le Lundi 16 Avril 2018 à 11:21 | Lu 43 fois | 0 commentaire(s)



BIEN-ETRE  HUMAINE ET ANIMALE : Le concept « Une seule santé »  expliquée aux Secrétaires généraux et directeurs de cabinet des ministères

Le concept « Une seule santé » a été expliquée ce vendredi  aux Secrétaires généraux et directeurs de cabinet des ministères sectorielles. Cette rencontre présidé  par le ministre-porte parole du gouvernement Seydou Gueye vise à couper les barrières entre la santé humaine, animale et environnementale. L’objectif visé consiste  à mettre en  œuvre l’approche une seules santé dans une approche commune et solidaire.«Cette rencontre vient à point nommé. L’action du haut conseil national du programme de sécurité sanitaire mondiale réponde de la volonté affirmée par un groupe de plus de 64 Etats et organisation non gouvernemental, visant à réduire la vulnérabilité face aux menaces d’origine infectieuses physiques,  chimiques  présentant des préoccupations de santé publique majeur. Elle vise également à assurer que les pays y compris le notre disposent des outils nécessaires et des ressources humaines adéquates  pour prévenir détecter  et apporter une réponse rapide efficace et efficiente à ces menaces d’origine naturelle  et ou non intentionnelle », a expliqué Seydou Gueye. «L’une des actions majeurs prises par le gouvernement a été  la création du cadre institution  avec un ancrage pour la mise en place  de la task  force nationale Une seule santé», a renseigné le porte-parole du gouvernement.

De son coté,  le représentant de la Fao, Cheikh Gueye a indiqué que  « Les changements climatiques induisent de nouveaux modes et des pratiques de production animales et de culture alimentaire qui augmentent les risques d’occurrence d’appréciation de nouveaux pathogène s, de leurs développement et de leur propagation de l’animal à l’homme, vice-versa, à l’échelle mondiale ». C’est la raison pour laquelle, il a fait des recommandations pour une gestion holistique de la complexité des problèmes sanitaires.  «Il est donc essentiel d’accélérer les temps de réponse, grâce à une détection précoce et à une réaction rapide. Une approche holistique  ‘une seule santé’ est nécessaire pour faire face à des maladies qui changent et deviennent de plus en plus complexe », a recommandé Cheikh Gueye.

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 11:24 Ibrahima Ndiaye explique ces ébats sexuels avec Claude

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé