LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Bob Dudley, Coleman, Inglis… : Zoom sur les "vrais" boss du Pétrole et du gaz sénégalais


Rédigé le Mercredi 29 Janvier 2020 à 15:35 | Lu 168 commentaire(s)



Bob Dudley, Coleman, Inglis… : Zoom sur les "vrais" boss du Pétrole et du gaz sénégalais
Ils sont à mille lieues du Sénégal. Mais, ce sont eux qui, d’où ils sont, font bouger les pions dans l'aventure pétrolière et gazière du Sénégal. Eux, ce sont Bob Dudley, Philip Inglis, Peter Coleman, Christine Norman ou encore Simon Thomson. Ils sont à la tête des compagnies qui ont mis leurs billes dans les champs pétroliers et gaziers du pays. Seneweb vous présente ces capitaines d’industrie méconnus des Sénégalais, mais, qui prennent les grandes décisions qui engagent l’exploitation de nos ressources naturelles.

Bob Dudley, Coleman, Inglis… : Zoom sur les "vrais" boss du Pétrole et du gaz sénégalais

Bob Dudley (Pdg sortant de Bp qui détient 60% du Gaz)

Reconnu comme étant celui qui a su relever British Petroleum (Bp), le géant britannique, de la pire période de son histoire, Bob Dudley fait partie des personnalités les plus écoutées du monde des hydrocarbures. En effet, il avait été nommé Directeur général de Bp en 2010, quand l'accident d'un puits dans le golfe du Mexique a tué 11 personnes et provoqué une importante marée noire. Choix gagnant puisqu'il tirera la compagnie de ce très mauvais pas.

Bob Dudley avait débarqué en octobre 2017 au Sénégal où il avait été reçu par le chef de l'État. Il aura ensuite un entretien avec le Président Macky Sall deux années après, Aux Usa, au lendemain de la publication de l'enquête de Bbc sur l'affaire Petro Tim. Leurs discussions avaient été un peu musclées, avait révélé la presse qui indique que le chef de l'État sénégalais aurait reproché au patron de Bp de n'avoir pas assez défendu son gouvernement après la publication de l’enquête du média britannique.

Côté salaire, Bob Dudley fait partie des patrons de compagnies pétrolières les mieux payés au monde. Les états financiers de sa compagnie, scrutés par Seneweb, révèlent une rémunération annuelle de 14,7 millions de dollars (13,4 millions d'euros). Aujourd'hui âgé de 64 ans, il va passer la main en mars prochain à Bernard Looney.


Bob Dudley, Coleman, Inglis… : Zoom sur les "vrais" boss du Pétrole et du gaz sénégalais

Andrew G. Inglis (Boss de Kosmos Energy qui détient 30% du gaz)

Andrew G. Inglis, lui, a fait le chemin inverse. En effet, il a quitté British Petroleum au moment de la catastrophe Deep Water Horizon. Il avait, alors, rejoint Petrofac, avant de prendre les commandes de Kosmos Energy dès 2014.

Membre de la Royal Academy of Engineering, il avait entamé sa carrière chez Bp en tant qu'ingénieur mécanique. Il y occupera les postes de responsable des activités dans le golfe du Mexique, Directeur général adjoint de BP Exploration & Production, Directeur exécutif de BP, et directeur général des activités d'exploration et de production de BP.

Son salaire est balèze. En 2018, il a amassé 6,4 Millions de dollars.


Bob Dudley, Coleman, Inglis… : Zoom sur les "vrais" boss du Pétrole et du gaz sénégalais

Simon Thomson (Patron de Cairn Energy qui détient 40% du Pétrole)

L'autre grand patron, qui aura son mot à dire sur la ressource pétrolière sénégalaise, c’est bien Simon Thomson. A la tête de Cairn Energy qui détient 40% du gisement de Sangomar, il préside aux destinées de la compagnie texane. Manager chevronné, Thomson n’est, cependant pas ingénieur ou géologue : il est juriste.

Il dirige la compagnie depuis 2011. Mais, avant M. Thomson a gravi les échelons. Directeur Juridique, Directeur Commercial, responsable des actifs, il a rampé, depuis son entrée chez Cairn en 1995. En 2018, Simon Thomson a perçu, durant l'année, 2,204,001 livres sterling.



Peter Coleman (Woodside opérateur de Sangomar- 35% du Pétrole)

Peter Coleman est le Directeur général de Woodside Petroleum, Opérateur du champ pétrolier Sangomar. Champ sur lequel sa compagnie détient les 35%. Il a rejoint la Woodside en 2011, en provenance d'Exxon Mobil où il fut vice-président. Peter Coleman a commencé sa carrière à Esso Australie, une filiale d’Exxon mobil qui exploite des plateformes pétrolières et gazières en Australie. Il a été Professeur auxiliaire à l'Université d'Australie occidentale en stratégie d'entreprise en 2012.

Il y a quelques années, Peter Coleman avait fait entendre sa voix lors de la bataille entre Conocophillips et Far sur le gisement pétrolier Sne. Far Ltd avait dénoncé le fait que son principal partenaire dans le pétrole sénégalais, Conocophillips, n'avait pas à céder ses parts à Woodside sans tenir compte de ses droits de préemption. Mais, Peter Coleman avait déclaré que l’arbitrage sollicité par Far dissuaderait les bailleurs potentiels, suscitant de «sérieuses inquiétudes sur leur capacité à financer le projet SNE». Heureusement, ses craintes ne se sont pas matérialisées.

En 2018, il avait empoché un salaire annuel de 8,807,377 dollars.



Catherine Norman (Patronne de FAR qui détient 15% du pétrole)

C'est une dame, mais une dure à cuire. Elle avait croisé le fer avec ConocoPhillips qui avait vendu 35% de ses parts à Woodside, sans tenir compte des droits de préemption de Far. Elle avait amené le litige en arbitrage à Paris.

Directrice générale de Flow Energy Limited à partir de 2005, elle a été placée à la tête de FAR Limited le 28 novembre 2011. Géophysicienne, elle a bouclé plus de 30 ans d'expérience dans l'industrie minière, dans le pétrole et dans le gaz. Elle a opéré en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Australie.

Son salaire annuel est ressorti à 835 954 dollars en 2018. Mais, elle a eu droit à 2 163 000 dollars en termes de droits liés à la performance.



Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé