LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

COVID-19 : LA PRISE EN CHARGE À DOMICILE DE CERTAINS PATIENTS EST POSSIBLE (MINISTRE)


Rédigé le Mardi 30 Juin 2020 à 15:24 | Lu 87 fois | 0 commentaire(s)



COVID-19 : LA PRISE EN CHARGE À DOMICILE DE CERTAINS PATIENTS EST POSSIBLE (MINISTRE)
La prise en charge à domicile est quelque chose de faisable "pour certains patients de COVID-19 bénéficiant d’un cadre approprié", a affirmé mardi le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. "Une meilleure connaissance du virus nous a permis la prise en charge extrahospitalière, et aujourd’hui, la prise en charge à domicile est possible pour certains patients qui bénéficient d’un cadre approprié", a-t-il dit avant le point quotidien de la situation sur le nouveau coronavirus. Il a annoncé que l’équipe technique de son ministère en charge de la lutte contre la pandémie va revenir sur l’ensemble de ces aspects, lors de l’évaluation mensuelle sur la pandémie prévue le 2 juillet. Abdoulaye Diouf Sarr a révélé que plus de 70% des cas graves sortent de réanimation tous les jours, félicitant le personnel médical chargé de soigner ces patients. Mais, il estime que le "caractère imprévisible" du virus ne doit pas pousser à accepter une évolution erratique de la courbe des cas. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, les "mesures importantes" prises lundi soir par le président de la République, Macky Sall, placent la poursuite de la riposte post-sanitaire dans un "environnement de sécurité économique et social plus favorable, garant d’une sécurité" dans les interventions. Le chef de l’Etat a annoncé lundi la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu y afférent à compter de mardi.

"Ainsi, mes chers compatriotes, tenant compte" de la "double nécessité vitale" de lutter contre la maladie et de reprendre les activités productives, "j’ai décidé de lever l’état d’urgence et le couvre-feu y afférent à compter de demain, 30 juin 2020 à 23 heures", a-t-il dit dans son discours. Il a de même annoncé que les horaires de bureau aménagés pour l’administration et fixés de 9 heures à 16 heures depuis l’allègement de l’état d’urgence en mai, sont rétablis dans leur "séquence normale, de 8 heures à 17 heures, avec la pause habituelle de 13 heures 30 à 14 heures 30".  Il a indiqué que la réouverture des frontières aériennes se fera à partir du 15 juillet prochain et les vols internationaux reprendront ainsi selon un protocole sanitaire défini.  Pour le ministre de la Santé et de l’Action sociale, "aucune lutte sanitaire n’est possible dans un chaos économique et social". Il a appelé à une vigilance accrue dans le département de Dakar, mais aussi dans les régions de Thiès et Diourbel qui polarisent 9 cas positifs sur 10, exhortant également à un respect strict des mesures barrières.



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé