LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

CRISE AUX IMPÔTS ET DOMAINES, LE STAF OBTIENT LE SOUTIEN DE LA CNTS


Rédigé le Mardi 14 Septembre 2021 à 16:10 | Lu 61 fois | 0 commentaire(s)


Le ministre du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, affecte le SG Dr Alassane… à un poste inexistant pour décapiter le STAF


CRISE AUX IMPÔTS ET DOMAINES, LE STAF OBTIENT LE SOUTIEN DE LA CNTS

La crise annoncée au niveau de la direction générale des Impôts et Domaines a franchi un palier suite à la décision de la centrale syndicale la plus représentative du pays, la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), de soutenir la lutte du Syndicat des travailleurs de l’administration fiscale (STAF). La CNTS exige l’ouverture immédiate de négociations avec le STAF et rejette toute tentative d’intimidation ainsi que la volonté affichée du ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, de décapiter le STAF en décidant d’affecter le secrétaire général dudit syndicat à un poste pour l’éloigner de la DGID.

Le traitement de mépris et de rejet de la Direction générale des Impôts et des Domaines (DGID), dirigée Bassirou Samba Niasse, qui s’oppose à toute négociation sur la plateforme du STAF déposée le 06 septembre révulse la première centrale du pays, la CNTS. Mody Guiro tape sur la table. Il a envoyé hier ses adjoints Moussa Sow, chargé des questions juridiques de la centrale, et Ndiouga Wade prêter main forte au STAF qui tenait dans les locaux du syndicat une conférence de presse sur la situation des 1400 plébéiens écartés injustement de tous les profits (instruction N° 09 qui octroie 63 % des primes et avantages à 300 agents et 37 % aux 1400 autres, organigramme écartant toute possibilité de promotion professionnelle aux autres cadres non inspecteurs et contrôleurs et ostracisme sur le foncier).

Devant les journalistes, le SG du STAF, Dr Alassane Ba, a rappelé les griefs qui sont à l’origine du dépôt du préavis de grève. « Cela fait exactement six ans que le Syndicat des travailleurs de l’administration fiscale (STAF) lutte contre un système discriminatoire de gestion du personnel et de répartition des avantages au niveau de la Direction générale des Impôts et Domaines. Sans résultat tangible. Diverses actions de lutte avaient été initiées, mais nous sommes désolés qu’aucune avancée significative n’ait été constatée. Plusieurs demandes pour rencontrer le ministre des Finances et du Budget sont restées sans réponse. L’instruction 00009/MEFP qui octroie 63 % des avantages à 300 agents et 37 % aux 1400 autres, continue à plonger des familles dans la précarité car ayant contacté des prêts avec le système précédent de répartition » a rappelé Dr Alassane Ba, secrétaire général du Staf. Ce dernier, dans une note d’explication adressée au SG de la CNTS Mody Guiro en date du 03 septembre, indiquait que « la conséquence est que des travailleurs qui, pendant des décennies, collaborent en parfaite harmonie, symbiose et synergie ont du mal à se dire bonjour. Jusqu’à présent des mères et pères de familles se posent des questions sur cette division désastreuse et machiavélique »

Et le ministre Abdoulaye Daouda Diallo délogea de la DGID le SG Dr Alassane Ba

Au niveau de la CNTS, l’incompréhension est totale suite à la décision prise le 10 septembre dernier par le ministre des Finances et du Budget d’affecter le Dr Alassane Ba à la Cellule d’Evaluation et de Performance du ministère des Finances et du Budget. « Une manière de vouloir décapiter tout simplement le STAF. C’est une décision que nous ne cautionnons pas parce que c’est une violation du droit syndical et, surtout, des acquis des travailleurs. Un SG, ni les adjoints ou membres du bureau d’un syndicat bien élus ne peuvent pas être affectés de cette manière. Ce n’est pas normal et ce n’est pas sérieux. C’une grave régression et si le ministre pense qu’avec de telles représailles, il peut nous faire peur, il se trompe lourdement. La CNTS est débout aux côtés du STAF surtout qu’aujourd’hui tous les secteurs d’activité sont menacés par les actes posés par les pouvoirs publics » s’est indigné Moussa Sow chargé des questions juridiques de la CNTS.

Selon lui, il est tout à fait normal pour un syndicat de poser des revendications pour ses syndiqués. « Pourquoi Abdoulaye Daouda Diallo, qui doit ouvrir des négociations, cherche-t-il la confrontation ? Ce problème dépasse le STAF, il s’agit de la situation des travailleurs d’une entité de l’administration. Ce combat est alors un combat général pour la CNTS. Nous sommes solidaires du STAF et nous comptons nous battre à ses côtés. S’il y a escalade, nous sommes prêts à dénoncer le Gouvernement, mais surtout à porter plainte devant le BIT sur ce dossier » a ajouté pour sa part Ndiouga Wade, secrétaire général adjoint de la CNTS. Le syndicaliste Moussa Sow a surtout appelé les travailleurs des impôts et domaines à ne pas se laisser distraire, à se retrousser les manches aux côtés de leur SG pour contraindre les pouvoirs publics à des négociations.




Nouveau commentaire :

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV