LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Ces "aliments qui empoisonnent" que vous consommez tous les jours


Rédigé le Jeudi 12 Avril 2018 à 14:47 | Lu 1655 commentaire(s)



La revue "60 millions de consommateurs" s'attaque dans un hors-série paru jeudi à l'industrie agroalimentaire en dénonçant "les aliments qui empoisonnent", et en apprenant au consommateur à débusquer, marque par marque, sucres, sels, graisses, additifs, nitrites et pesticides cachés.

Du chocolat en poudre qui contient plus de sucre que de cacao, aux additifs théoriquement interdits dans les yaourts, la revue, éditée par l'Institut national de la consommation, un établissement public dépendant du ministère en charge de la consommation, épingle plus de 100 produits de grande consommation. 

L'accusé numéro un, le sucre, est souvent caché. Ainsi dans un flacon de ketchup Heinz de 700 g, on trouve huit tomates et 22 morceaux de sucre. Soit pour 20 g de sauce, autant de sucre que dans deux petit-beurre de la marque Lu. 

Apprendre à décoder les étiquettes
La lecture du dossier est anxiogène, mais elle vise aussi à donner des armes et des clés au consommateur en rapprochant chaque produit d'une série d'études internationales. Au chapitre additifs, "60 millions de consommateurs" publie une liste de 50 produits à proscrire, du E102 au E951. Au rayon viande, la revue détaille le "mécanisme pernicieux" du "trop de fer". En résumé, la revue préconise pas plus de 500 grammes de viande rouge par semaine.

Concernant les fruits et les légumes, la revue conseille de privilégier le bio. Afin d'éviter les pesticides, il est également préférable de les éplucher, ou de les brosser, comme les courgettes, les aubergines ou encore les concombres. "Un passage sous l'eau ne suffit pas", est-il précisé.

"60 millions" débusque aussi des graisses cachées dans les céréales des enfants, qualifiées de "bombes de graisses", ainsi que les barres de céréales, les pâtes feuilletées, et, plus surprenant, les poêlées de légumes de Bonduelle ou Picard qui doivent être utilisées sans ajouter de matières grasses. 

Yaourts aux additifs
La plus grande déception vient des yaourts. Les grandes marques incorporent des additifs en quantité dans les mélanges de fruits qui parfument les desserts lactés: neuf additifs dans le yaourt Carrefour aux fruits recette crémeuse, sept dans le Taillefine aux fraises, et 12 dans le panier de Yoplait nature sur fruits.

Mise en cause, l'Ania, une association française qui représente 17 000 entreprises du secteur agroalimentaire, a regretté un dossier qui ne fait selon elle "qu'alimenter les peurs". Il "mélange des études sérieuses avec d'autres qui le sont beaucoup moins", dans le but de "faire douter les consommateurs", alors que le secteur fait "beaucoup d'efforts pour tenir ses engagements afin de parvenir à une alimentation plus sûre, plus saine et plus durable", a indiqué une porte-parole.


7SUR7


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV




Facebook
Google+
YouTube
Twitter