LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Ces deux fromages français ont causé la mort d'une dizaine de personnes


Rédigé le Vendredi 13 Avril 2018 à 13:55 | Lu 1763 commentaire(s)



Selon une enquête très sérieuse de la cellule investigation de Radio France, une dizaine de personnes ont mortellement été contaminées entre 2015 et 2016 par du fromage au lait cru, dont du morbier et du Mont d'Or tous deux fabriqués en Franche-Comté.

Cette information a été confirmée par un médecin épidémiologiste de Santé publique France et elle est bien plus grave que la rententissante affaire Lactalis, pourtant responsable de l'hospitalisation de 38 nourrissons. Une dizaine de personnes sont en effet mortes après avoir mangé du fromage au lait cru contaminé à la salmonelle, du morbier et du Mont d'Or, et plus de 80 ont été malades. 

Salmonella Dublin
Ce type de salmonelle "particulièrement agressive", appelée Salmonella Dubin, a été à l'origine d'une épidémie nationale lors de l'hiver 2015, précise Nathalie Jourdan-Da-Silva à France Inter. Les victimes décédées venaient principalement de Franche-Comté, région de production des deux célèbres fromage concernés. "Il s'agissait principalement de personnes âgées déjà fragilisées par d'autres maladies", révèle la radio française. 

Lien établi trop tard
L'enquête indique également que les fromages en question n'ont pas disparu des rayons dans la foulée. Leur "culpabilité" n'a en effet été confirmée que plusieurs semaines plus tard, soit bien après l'expiration de la brève période de consommation de ces produits frais. 

Affaire quasi confidentielle
La Direction générale de l'alimentation (DGAL) n'a jamais cherché à passer cette affaire sous silence et les "données étaient publiques", affirme une porte-parole. Étonnamment, l'affaire n'a pas suscité l'intérêt de la presse française. En avril 2016, au terme de seize semaines d'épidémie, le bilan s'élevait pourtant à près de 80 malades et une dizaine de morts. 

"C'est extrêmement grave"
Pour Jean-Yves Mano, président d'une association de consommateurs, c'est la stupéfaction. "Nous ne comprenons pas qu'une alerte générale n'ait pas été donnée par les responsables de l'État, au moins sur les précautions à prendre. C'est extrêmement grave", confie-t-il, relayé par France Inter

Renforcement des contrôles tous azimuts
La Santé publique et les organismes français concernés n'ont toutefois pas chômé et cette crise a été suivie de renforcements des mesures de contrôle tous azimuts. Les producteurs ont quant à eux été également contraints de multiplier les contrôles sanitaires par deux voire par cinq pour éviter qu'un tel drame ne se reproduise et pour tout simplement regagner la confiance de la clientèle très culturellement attachée à ces produits en Franche-Comté. 

L'article de France Radio  



ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV




Facebook
Google+
YouTube
Twitter