LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Chapeau bas devant vous, chers gendarmes, policiers et soldats...(Par Ousmane DIA)


Rédigé le Lundi 9 Octobre 2017 à 11:58 | Lu 58 commentaire(s)



Chapeau bas devant vous, chers gendarmes, policiers et soldats...(Par Ousmane DIA)
Nous avons le devoir d'encourager et de féliciter nos braves gendarmes et soldats qui sont sur le qui-vive, qu’il pleuve ou vente pour assurer notre sécurité. 
L’on se posait encore des questions sur la saga des malfrats ayant jeté leur dévolu sur la région naturelle du Sénégal Oriental. Si l’on y ajoute les séries d’attaques ciblées, et autres braquages où malheureusement des pertes en vies humaines étaient décomptées, il y avait de quoi perdre le sommeil dans cette partie Est du Sénégal. En effet, malgré un impressionnant déploiement de pandores sur le territoire régional, ces bandits continuent à se livrer à leur sport favori, les attaques armées ciblées et autres braquages.  
Cette fois-ci, les bandits en ont pris pour leur grade à Kédougou. Trois d’entre eux sont tombés ce samedi 7 octobre 2017 d'après le site Tambacounda.info, suite à une opération d’envergure des gendarmes appuyés par des soldats. Les malfrats détenaient deux armes de guerre, des AK47, des chargeurs garnis et d’autres types de munitions. Cette prouesse des préposés à la sécurité des personnes et de leurs biens est salutaire à plus d’un titre car, elle aura au moins le mérite de mettre un nom sur ces visages hideux, de collecter des renseignements sur leurs réseaux et modes opératoires, leurs origines ou encore leurs futurs plans. 
Le présumé meurtrier du chef d’agence de la société “Waraba transport” assassiné à coup de brique le 3 octobre courant vient de tomber à son tour dans les filets des pandores à la frontière malienne ce samedi 7 octobre.  
Maintenant, il faudrait aussi que l’on fasse les mêmes exploits dans la série de tueries des déficients mentaux à Tambacounda. Ce mardi 3 octobre 2017, vers 3h00, un  déficient mental a été froidement tué à la gare ferroviaire de Tambacounda. Cet assassinat fait renaitre le spectre de la série de tueries des malades mentaux que Tambacounda a connue en 2014. En effet, il y a au moins une dizaine de malades mentaux qui sont atrocement tués à Tambacounda. La république des renseignements et d’autres forces de sécurité avaient installé leurs quartiers à Tambacounda mais, jusqu’ici rien. Des malades mentaux ont été regroupés dans des locaux de la croix rouge pour avoir un œil sur eux, rien aussi. Personne n’en reparle jusqu’à ce que Samba Ly soit atrocement tué.  

Des questions sans réponses 
Quelles peuvent bien être les difficultés auxquelles nos vaillantes forces de sécurité doivent faire face au point de ne point pouvoir aider à élucider ce phénomène plus que bizarre ?. 
Qui a vraiment intérêt à ce que des déficients mentaux soient la cible de criminels jusqu’ici jamais inquiétés, et qui se payent même le luxe de revenir à la charge ?  
Doit-on passer sous silence cette sombre histoire ?  
A-t-on une fois communiqué sur cette série de meurtres pour dire aux Sénégalais où en sont les choses ?  
Pourquoi c’est seulement à Tambacounda que ces scènes abominables voient-elles le jour ? 
Là aussi, la puissance publique est attendue, surtout qu’elle avait promis de réhabiliter Djinkoré et d’en faire un centre de santé mentale digne de ce nom. J’applaudirai des mains et des pieds s’il le faut, si un beau matin, quelqu’un me rabâchait à l’oreille qu’enfin un « tueur » de fou et ses acolytes sont tombés. 

Ousmane DIA


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV