LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Commercialisation de l’Anacarde : Assome Diatta appelle les acteurs au respect de la mesure d’interdiction de l’exportation par voie terrestre


Rédigé le Lundi 16 Mai 2022 à 12:20 | Lu 44 commentaire(s)



Commercialisation de l’Anacarde : Assome Diatta appelle les acteurs au respect de la mesure d’interdiction de l’exportation par voie terrestre
La valorisation de la filière anacarde passe forcément par le respect scrupuleux des mesures prise par l’Etat, notamment celle interdisant l’exportation du produit par voie terrestre, assène Aminata Assome DIatta, ministre du Commerce, aux acteurs de la filière. Selon elle, il y va de l’intérêt de tout un chacun, raison pour laquelle elle invite tous les acteurs de la filière anacarde à travailler dans ce sens. Une rencontre d’évaluation de la campagne précédente de commercialisation de l’anacarde et de la présente s’est tenue ce week-end à Ziguinchor.

Assome Diatta a profité de l’occasion pour demander au Gouverneur de sonner le COSAMA à faire le nécessaire pour mettre le navire chargé du transport des noix d’anacarde au niveau du port de Ziguinchor disponible. « Si nous exhortons les acteurs à transporter la noix uniquement par voie maritime, il ne faudrait pas de l’autre côté, qu’ils soient confrontés à de telles difficultés », confie, Aminata Assome Diatta, ministre du Commerce. De ce point de vue, l’accompagnement du COSAMA est impératif pour l’atteinte des objectifs fixés, ajoute-t-elle.

La ministre a par ailleurs présenté le bilan des campagnes précédentes, celle de 2020 qui était à 40.145 tonnes comparée à celle de 2021 qui est presque passée au double avec 82.000 tonnes exportés, pour un montant de 54 milliards de Francs CFA. Malgré ces avancées, il y a quelques difficultés à résoudre, surtout par rapport au renouvellement des plants, révèle la ministre.

Boubacar Konta, président de l’interprofession Cajù du Sénégal, salue ces avancées majeures obtenues lors de la campagne 2021, et surtout la signature des conventions à l’issue de ce CRD. La première convention avec l’Organe de Récépissé d’Entrepôt ORSE, qui depuis 3 ans, est en train de révolutionner la filière Anacarde, notamment le système de financement selon lui.

Une autre convention signée, un protocole avec le PACAS pour la compétitive de l’anacarde sénégalais.  En plus de la convention avec Shelter for live pour l’accompagnement des coopératives des producteurs de la zone Sud. Des conventions qui vont être d’un bon apport pour les producteurs dans la commercialisation, la transformation entre autres, renseigne le président de l’interprofession Cajù du Sénégal, Boubacar Konta.

Commercialisation de l’Anacarde : Assome Diatta appelle les acteurs au respect de la mesure d’interdiction de l’exportation par voie terrestre


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé