LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Débuts réussis pour Mbaye Leye, le Standard retrouve le sourire


Rédigé le Mardi 12 Janvier 2021 à 10:05 | Lu 172 commentaire(s)


Baptême du feu réussi. Pour son premier match comme entraîneur du Standard, Mbaye Leye a vu son équipe s’imposer plutôt aisément face à Waasland-Beveren (3-1). Appliqués et efficaces à défaut d’être transcendants, les Rouches ont assuré l’essentiel en renouant avec le succès après plus de deux mois de disette en Pro League. Le début d’un renouveau?


Débuts réussis pour Mbaye Leye, le Standard retrouve le sourire

Ce Standard version Mbaye Leye commence son histoire par une victoire importante face à Waasland-Beveren. Alors oui, il est encore bien trop tôt pour en tirer un quelconque enseignement, mais les Rouches avaient indéniablement à cœur de montrer un visage bien différent pour stopper la spirale infernale de la fin d’année dernière.

 

Au fil de la rencontre, la formation liégeoise est montée en puissance. La première période a effectivement été plutôt timide, et Sélim Amallah est venu soulager les siens sur un amour de coup franc. Le second acte a été nettement plus convaincant: un pressing cohérent, des occasions, des buts, et surtout une envie de jouer ensemble retrouvée.

Seul point négatif: ce but encaissé en fin de match qui est venu priver les hommes de Leye du clean sheet. Le principal est ailleurs. Le Standard a posé les prémices d’une possible remontée au classement. Il faudra se servir de la mentalité aperçue aujourd’hui pour enchaîner une série qui permettrait aux Rouches de se rapprocher du haut du classement.

L’homme du match

S’il y a eu beaucoup de points positifs côté Standard, la performance de Sélim Amallah est certainement celle qui illustre le mieux ce que demande Mbaye Leye à ses joueurs. Positionné en tant que milieu offensif, l’ancien élément de Mouscron s’est montré insaisissable et n’a cessé de jouer entre les lignes, de permuter, parfois pour aller sur les flancs, parfois même pour se positionner comme un véritable numéro neuf.

Résultat de cette vraie liberté de mouvement: un doublé, dont un but de renard des surfaces à la conclusion d’une action d’école. D’autres Rouches ont également retrouvé leur football ce lundi soir comme Mehdi Carcela, capitaine, et Bokadi, buteur. Enfin, mention spéciale à Hugo Siquet, auteur d’une passe décisive, qui a une nouvelle fois fait forte impression sur son côté droit.

Le moment marquant: Amallah montre la voie

Après une première demi-heure pauvre en occasions, Sélim Amallah a débloqué la situation grâce à un véritable bijou. Sur un coup franc idéalement placé à l’entrée de la surface, le médian a trouvé la lucarne opposée d’un Jackers qui n’a pas bronché. En plus d’être sublime, ce but, survenu à un moment important, a délivré le Standard.

 
 

Sélim Amallah
Sélim Amallah © Photo News

La décla

J'avais parlé de passion et d'envie de jouer. Les joueurs ont répondu présents et le travail collectif a été bon.
Mbaye Leye

Le chiffre: 71 jours

La dernière victoire du Standard en Pro League remontait au 1er novembre, contre Ostende (1-0) à Sclessin, il y a 71 jours. Depuis, les Rouches avaient enchaîné quatre partages (contre l’Antwerp, Eupen, Anderlecht et Malines) puis quatre défaites (face à Gand, Courtrai, Mouscron et Saint-Trond), ce qui avait coûté la place d’entraîneur à Philippe Montanier. Ce lundi soir, le club liégeois a donc mis fin à une vraie spirale infernale. Par ailleurs, le Standard n’avait plus marqué trois buts en championnat cette saison depuis son succès 0-3 au Beerschot le 30 août dernier. 



Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé