LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Dermatoses des pêcheurs: la cause infectieuse exclue


Rédigé le Mercredi 25 Novembre 2020 à 10:37 | Lu 90 fois | 0 commentaire(s)


​Les investigations sur l’origine de la maladie mystérieuse qui a frappé plus de 1000 pêcheurs dont plus de 500 patients dénombrés à Dakar, quelques 400 cas identifiés à Thiès et 1 autre cas signalé à Kolda, se poursuivent. Toutefois les « premiers résultats » ont écarté la cause infectieuse, et la thèse de la contagiosité. Mais pour cet expert de la santé interrogé sur la question, la démarche de diagnostic en médecine demande une certaine rigueur. C’est pourquoi il demande à ce que les chercheurs édifient sur le raisonnement utilisé pour arriver à un tel résultat.


Dermatoses des pêcheurs: la cause infectieuse exclue
La maladie mystérieuse apparue le 12 novembre dernier à Thiaroye Sur Mer et dans d’autres localités, a frappé un nombre important de pêcheurs sénégalais. A la date du 23 novembre, on a pu dénombrer un total de 1004 pêcheurs touchés dont 567 cas identifiés à Dakar, 431 cas recensés à Thiès, 1 cas signalé à Kolda et quelques cas à Saint Louis. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale (Msas) Abdoulaye Diouf Sarr qui a fait le point lors de la première rencontre périodique sur le travail du gouvernement qui a vu la participation de près d’une dizaine de ministre a tenu à préciser que le traitement administré aux pêcheurs touchés par cette dermatose a donné de bons résultats.

Car, dit-il, tous les cas ont évolué favorablement sous traitement médical sans complication ni aggravation des lésions. Toutefois, il a fait état d’un seul hospitalisé à ce jour. Et il n’y a pas eu de cas secondaire relevé chez les patients. Donc il n’y a pas eu de contamination ou de transmission interhumaine. En termes plus clairs, les premiers contaminés, pour ne pas dire les pêcheurs, n’ont pas contaminé d’autres personnes. « Ce n’est pas une maladie contagieuse », dixit Diouf Sarr.

Ainsi, ils ont exclu la cause infectieuse. L’origine de la maladie mystérieuse ne serait liée à un quelconque microbe. Les résultats des recherches biologiques bactériologiques, chimiques ou virologique livrés par le ministre sénégalais en charge de la Santé montrent ainsi que les patients ne seraient infectés ni par une bactérie, ni par un virus encore moins par un champignon. Interpellé sur la question, un expert de la santé explique que les chercheurs ont ciblé des maladies. Or, dit-il, « la médecine est un peu compliqué. Et que quand on est face à des signes ou des symptômes de maladie, on fait différents examens. C’est ce qu’on appelle une démarche diagnostique. On commence par le plus grave. C’est comme ça que l’on procède. Mais il faut noter que ce n’est pas  tout  le  temps  qu’on  peut  trouver  un diagnostic. C’est pourquoi on parle de diagnostic positif ou négatif ».

Dans ce cas spécifique lié à la maladie dermatose chez des pêcheurs, notre médecin indique que les scientifiques étaient face à des lésions dermatologiques. Et que chacun y est allé selon les descriptions des lésions, et a posé son hypothèse dermatose, ou autre. « En médecine, le résonnement diagnostic étant essentiel  et  très  important,  si  tu  n’as  pas  bien résonné, et que si par exemple tu oublies les démangeaisons, cela peut fausser le diagnostic posé », a dit-il dit tout en soulignant que le résonnement scientifique nécessite une rigueur. « Tu peux aussi respecter le résonnement  mais  tu  peux  te  tromper  de bonne foi » !

En donnant son « raisonnement », il souligne que « quand on élimine quelque chose, on doit démontrer comment on a procédé ». En outre, ce professionnel de la santé rappelle qu’il y a des agents infectieux qui ne sont pas contagieux. Espérons donc que « les investigations en cours et faites sur la base d’hypothèses successives », -comme le dit le ministre de la Santé-, vont très vite permettre de « lever le mystère » qui entoure la maladie apparue chez une catégorie de pêcheurs. 



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé