LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Dernière minute : 11 travailleurs du journal « Le Soleil » arrêtés


Rédigé le Jeudi 4 Août 2022 à 20:40 | Lu 83 fois | 0 commentaire(s)



Dernière minute : 11 travailleurs du journal « Le Soleil » arrêtés
Des travailleurs du journal le soleil viennent d’être arrêtés par la gendarmerie. Il s’agit de NDIOL Makka Seck, Maurice Keita, Souleymane Diam Sy, Maty thiome, Mbaye Gaye, Alassane ALIOU Mbaye, Mame Ngor N’diaye, Ibrahima N’diaye.
 

Le Collège des délégués du personnel et l’intersyndicale de la SSPP Le Soleil ont convié à une conférence de presse ce jeudi 04 Août dans les locaux de l’entreprise à Hann. Selon Ndiole Maka Seck, ils comptent mettre fin par tous les moyens aux agissements de Yakham Mbaye et de ses complices qui pillent depuis des années « Le Soleil ».

« C’est la troisième fois depuis le début de l’année 2022 que nous convions la presse à une conférence pour l’informer de la situation désastreuse dans laquelle Yakham Mbaye à plonger Le Soleil. La SSPP « Le Soleil » est actuellement à genoux, à cause d’une mauvaise gestion et d’un pillage systématique de ses ressources à travers des marchés nébuleux et des magouilles. Nous avons déjà parlé de tout cela dans nos différentes sorties dans la presse ces huit (08) derniers mois.

Aujourd’hui, nous vous parlerons juste de gestion catastrophique, de détournements de deniers publics et d’abus de biens sociaux », a dit le porte-parole du Collège des Délégués du Personnel et l’Intersyndicale, Ndiole Maka Seck. L’heure est grave. « Quand Yakham Mbaye est arrivé à la tête de la SSPP « Le Soleil » en fin décembre 2017, il est venu avec un « ami d’enfance » qu’il a directement propulsé Directeur de l’Imprimerie puis Conseiller spécial en cumul de sa première fonction. Ce qui fait de cette personne le plus gros salaire de l’entreprise après le Directeur général et son adjoint, alors même qu’il n’a aucune qualification requise pour ce poste. Et avec son compère, il est en train de piller Le Soleil. Ils volent et ne prennent même plus la peine de se cacher ».

Un conflit d’intérêts flagrant

« Alors qu’il est Directeur général de la SSPP Le Soleil, une société à participation publique majoritaire, payé avec l’argent du contribuable à plus de quatre millions par mois, Yakham Mbaye  est aussi propriétaire du journal Libération, un Quotidien d’Informations privé. Pire, il fait tirer son journal à l’imprimerie du Soleil et ne paye pas. Ou ne paye que rarement. La preuve, à la date du 30 juin 2022, c’est presque quarante millions que son journal (Libération) doit à la SSPP Le Soleil qu’il dirige sur la base d’une confiance abusée du Chef de l’État. Ceci est juste inacceptable ! », témoigne t- il.

 

« Au moment où des jeunes, fraîchement sortis des écoles de journalisme, se bousculent au « Soleil » à la recherche d’emploi, Yakham Mbaye ne trouve rien de mieux que d’offrir des contrats de prestation juteux à une dizaine de retraités qui ont fait leur temps dans l’entreprise (25 à 35 ans pour certains). Triés sur le volet, parce que amis ou laudateurs du patron, ces derniers coûtent presque (100 millions de francs) annuellement à la société. Cette manne pourrait recruter une vingtaine de journalistes », indique Ndiol Maka Seck. Pour rappel, les délégués du personnel et l’intersyndicale ont déposé, le mercredi 3 août 2022, une lettre de dénonciation à l’OFNAC. D’autres plaintes seront déposées au niveau des différents corps de contrôle du pays.

 




Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé