LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Election des Hauts conseillers ce dimanche : Dakar, au centre de la bataille


Rédigé le Samedi 3 Septembre 2016 à 13:03 | Lu 74 fois | 0 commentaire(s)



Election des Hauts conseillers ce dimanche : Dakar, au centre de la bataille

Dimanche, ce sera l’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales. Et des résultats de Dakar, sortira une première ébauche de ce que pourraient être les Législatives et la Présidentielle. Mais aussi des rapports de force entre Macky Sall et Khalifa Sall, entre ce dernier et Tanor. Voilà pourquoi, c’est une petite compétition qui devient grande. 

 

C’était parti pour être une simple élection, comparée à une Présidentielle, à des Législatives ou à des Locales. Mais l’élection des hauts conseillers a fini par épouser les enjeux d’un scrutin à gros enjeux. Ce qui est, dans les faits, une rencontre entre un élu-électeur et un élu à élire, a pris la dimension d’une rencontre entre deux hommes (un Président, Macky Sall, et un maire, Khalifa Sall), mais aussi entre deux camarades (Ousmane Tanor Dieng pour Bby et Khalifa Sall pour And taxawu Dakar). C’est tout le sens de la tension qui a accompagné la confection des listes pour le Hcct, les accusations d’achats de conscience qui ont escorté cette campagne, la bataille des arguments autour du fichier dans la capitale, la guerre entre Benno bokk yaakaar et And taxawu Dakar, l’autre guerre de légitimité entre Tanor et Khalifa Sall au Ps. Accusé, depuis le référendum d’avoir perdu son embonpoint dans le département, il lui reviendra, «renversement de la charge de la preuve», de prouver le contraire. Dans cette élection, se joue au fond son avenir politique. Car, conserver ses conseillers, c’est consolider une base électorale. Les perdre, c’est reprendre à zéro. La preuve, c’est que les Locales ont souvent été un escabeau vers le sommet. Dans tous les cas, le président de la République, lui, contrôlera le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) qui aura été la suite de la polémique née du référendum. C’est que ce le choix des 3 hauts conseillers de Dakar sera ce que le 20 mars a été pour l’opposition : pour ou contre Macky Sall. C’est en cela qu’il faut comprendre toute l’attention de la majorité dans la capitale. Une éventuelle perte de Dakar par Bby, n’enlèverait en rien le contrôle de l’institution puisque les 70 restants seront choisis par le chef de l’Etat lui-même. Encore que, le Hcct, dans ses attributions, ne peut nullement entraver la tâche du gouvernement, du pouvoir, en tant que chambre consultative. En revanche, perdre ces «petits» 3 hauts conseillers serait aussi une confirmation de Taxawu Dakar. Le chef de l’Etat en est conscient. Dans des propos rapportés par L’Observateur, il aurait dit à ses hommes : «Si les autres ga­gnent, on va continuer à dire que Dakar est le bastion de tel ou de tel. Il faut qu’on y aille à fond pour gagner le département.» Et c’est justement parce que ce ne serait pas l’idéal pour le pouvoir et Macky Sall de laisser cette éventuelle avance à un potentiel candidat, d’abord pour 2017, et ensuite pour 2019. Ce ne serait pas non plus un scénario souhaité par l’autre Parti socialiste contrôlé par Tanor qui a appelé d’ailleurs de tous ses vœux et moyens à voter Bby à Dakar et ailleurs. Dimanche, on saura.
lequotidien.sn




Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé