LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

"Il n'y a pas eu de rupture d'approvisionnement à la SAR et il n'y en aura pas", affirme le DG Serigne Mboup


Rédigé le Mardi 27 Octobre 2020 à 10:15 | Lu 111 commentaire(s)



"Il n'y a pas eu de rupture d'approvisionnement à la SAR et il n'y en aura pas", affirme le DG Serigne Mboup
Il a souvent été annoncé dans la presse des ruptures dans l'approvisionnement en produits pétroliers à la Société Africaine de Raffinage (SAR). Selon le Directeur général Serigne Mboup, il n'en est rien. Dans un large entretien accordé au journal Le Témoin, celui qui est à la tête du principal fournisseur de fuel de la Senelec depuis maintenant deux ans, les médias n'ont pas donné la bonne information sur ce sujet.

"Réellement, il n’y en a pas (de ruptures d'approvisionnement). Parfois, la presse ne fait pas son devoir qui d’aller à la source de l’information. Nous avons vu beaucoup de vos confrères faire des manchettes sur d’éventuelles ruptures de produits, des délestages etc. Par la grâce de Dieu, il n’y a en a pas encore. Nous avons fait des communiqués pour informer l’opinion du fait que ce n’est pas le cas et nous espérons que ça n’arrivera pas parce que nous avons été instruits et parce que c’est notre mission de prendre des dispositions pour qu’il n’y ait pas de ruptures. Mais aussi tous les moyens ont été mis en œuvre pour que, justement, cela n’arrive pas. Vraiment, ce que l’on peut dire sur ce point, c’est qu’il n’y a pas de ruptures et qu’il n’y en aura pas", a assuré Serigne Mboup dans les colonnes du journal Le Témoin.

Sur l'avenir de la SAR, le Directeur général est plutôt optimiste, malgré, révèle-t-il, des forces occultes qui travaillent au démantèlement de ladite société.

"(...) La Sar date de 1961 et sa mise en exploitation en 1963, elle a 60 ans d’existence. Avec le temps, il faut à intervalles réguliers faire de maintenance. Il faut savoir que la loi nous impose de faire une maintenance générale tous les cinq ans pour mettre à niveau tous les équipements. Cela est fait de façon plus ou moins régulière. Aux États-Unis, on n’a pas construit de raffinerie depuis la 2ème guerre mondiale parce que ce sont des outils dont la maintenance est faite. Le Président Macky Sall a, à son arrivée au pouvoir en 2012, décidé de maintenir la Sar et d’investir. Ce malgré d’intenses lobbyings exercés de partout et qui voulaient que la Sar soit démantelée", confie-t-il à nos confrères.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Novembre 2020 - 09:31 EVELINE TALL, DE LA BANQUE MONDIALE À LA BOURSE

Samedi 21 Novembre 2020 - 09:14 «Le Sénégal va éviter la récession… »

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé