LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

L’AFFAIRE MANCABOU ET LES ÉCHOS DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE A LA UNE DE LA REVUE DE PRESSE DE L'APS CE LUNDI


Rédigé le Lundi 18 Juillet 2022 à 12:30 | Lu 139 commentaire(s)


L’affaire François Mancabou, mort en détention préventive, et les échos de la campagne électorale en vue des législatives du 31 juillet sont au menu des journaux reçus lundi à l’APS.


L’AFFAIRE MANCABOU ET LES ÉCHOS DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE A LA UNE DE LA REVUE DE PRESSE DE L'APS CE LUNDI

L’affaire François Mancabou, mort en détention préventive, et les échos de la campagne électorale en vue des législatives du 31 juillet sont au menu des journaux reçus lundi à l’APS.

François Mancabou, arrêté, le 17 juin, jour de la manifestation interdite de la coalition de l’opposition Yewwi askan wi, est décédé mercredi à l’hôpital Principal où il était admis après une garde à vue à la Sûreté urbaine de Dakar.

Les autorités judiciaires soupçonnaient François Mancabou d’être membre d’une ‘’Force spéciale’’, un groupe de personnes accusées de préparer des ‘’actes de nature à (...) compromettre la sécurité publique’’

’’Mort de François Mancabou : premières auditions de l’Enquête’’, titre L’Observateur.

Le journal rapporte que des témoins ont été entendus par la DIC (la division des investigations criminelles) sur les derniers moments du défunt et sur les conditions de sa garde-à-vue. Il ajoute que des membres du personnel médical qui avaient en charge Mancabou sont attendus chez les enquêteurs.

’’Affaire Mancabou : la vidéo parle’’, affiche à sa Une Enquête, allusion à la vidéo de 13 minutes évoquée par le Procureur dans cette affaire François Mancabou, et selon laquelle, le prévenu ’’cognait le mur lors de sa détention’’

Le quotidien écrit qu’’à la suite de la sortie non convaincante du Procureur de la République, les autorités judiciaires et policières multiplient les actes comme pour montrer qu’elles n’ont rien à se reprocher dans l’affaire Mancabou’’. 

Selon le journal, ’’les faits se seraient déroulés samedi 25 juin dernier au commissariat central de Dakar’’. ’’Dix membres supposés de la +Force spéciale+ sont en garde à vue. Les neuf sont en train de discuter, François Mancabou est à l’écart, l’air +très anxieux+. Il portait un bas de survêtement noir et un tee-shirt sombre’’, écrit la publication.

Une source ayant visionné le document a confié à Enquête : ’’+Tantôt il croise les bras tantôt il les décroise ou les met dans les poches, rembobine la source de Enquête. Il se gratte la tête. Il n’était vraiment pas dans son assiette. Les autres semblaient ne se douter de rien, très engagés dans leurs discussions+’’.

’’Environ dix minutes plus tard, le drame se produit. +On le voit faire un sprint et cogner violemment la tête contre la porte de la cellule, raconte l’interlocuteur du journal. Contrairement à ce qui a été dit par le procureur, il ne l’a fait qu’une seule fois dans la vidéo et il est aussitôt tombé et s’est évanoui. Cela a été tellement rapide que tout le monde a été surpris+’’, lit-on dans la publication.

Dans le journal, les avocats de François Mancabou dénoncent une ’’violation flagrante du secret de l’enquête’’.

Le rythme de la campagne électorale en vue des législatives du 31 juillet fait également la Une des journaux. 

Sud Quotidien note qu’après une première semaine de mise en route, les diverses coalitions en lice pour les législatives du 31 juillet, huit au total, sont vraisemblablement partie pour jeter leurs dernières forces dans la bataille.

’’Du coup, les principaux promoteurs des listes en compétition, du chef de l’Etat Macky Sall via les inaugurations à Ousmane Sonko et Khalifa Sall de YAW quoique hors course, se démènent hors écran ou non pour mobiliser les suffrages de cette ultime ligne droite (...)’’, écrit le quotidien.

Selon L’As, ’’la campagne s’emballe’’.

Bès Bi Le Jour déplore ’’la violence (qui) bat campagne’’.

Elle rapporte que le maire de Thiès a été victime d’une attaque lors de la caravane de Yewwi Askan Wi, samedi, dans sa ville. ’’Dr Babacar Diop, qui n’est plus en odeur de sainteté avec sa coalition, malgré son annonce de la soutenir, a indexé le service de sécurité de Ousmane Sonko et annoncé une plainte’’, écrit le journal.

Selon L’Info, ’’Yewwi Askan Wi s’entredéchire’’. 

WalfQuotidien s’intéresse à la tête de liste nationale de Benno Bokk Yakaar, Aminata Touré, et s’interroge à la Une : ’’Mimi, la der des ders ?’’.

’’Elle a connu une traversée du désert après sa défaite aux élections locales de 2014. Une autre défaite aux législatives du 31 prochain pourrait sonner le glas de son ambition suprême, devenir la première femme présidente de la République’’, écrit Walf qui ajoute : ’’C’est dire que ce scrutin constitue la der des ders pour Aminata Touré’’.

Le Soleil a consacré sa Une à l’équipe nationale féminine de football du Sénégal qui s’est qualifiée dimanche aux barrages de la Coupe du monde 2023, après sa victoire par 4 tirs au but à 2 sur celle de la Tunisie.

’’Football féminin : les Lionnes aux portes du mondial’’, titre Le Soleil qui assure que l’équipe du Sénégal jouera les barrages qualificatifs à la coupe du monde de football féminin, prévus en février 2023 en Nouvelle Zélande.



ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV