LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

L'Etat Islamique revendique l'attentat contre le musée de Tunis


Rédigé le Jeudi 19 Mars 2015 à 16:24 | Lu 167 fois | 0 commentaire(s)


a Tunisie est sonnée au lendemain de l’attaque terroriste qui a fait au moins 21 morts au musée de Bardo. Le groupe jihadiste Daech a revendiqué l’attentat dans un enregistrement audio. On fait le point sur la situation.


L'Etat Islamique revendique l'attentat contre le musée de Tunis

24 heures après la fusillade, le bilan officiel s’est alourdi : l’attaque a fait au moins 21 morts, dont 20 étrangers, a annoncé à la mi-journée le ministre de la Santé, Said Aïdi. Treize victimes ont été identifiées, parmi lesquelles trois Japonaises, deux Français, un Tunisien et une Belge. Une bonne partie était des croisiéristes descendus de leur paquebot en escale pour découvrir la capitale tunisienne et le musée Bardo, le plus prestigieux du pays.

Seule heureuse nouvelle, deux touristes espagnols portés disparus ont été retrouvés jeudi matin sains et saufs dans le musée, où ils avaient passé la nuit cachés à l’initiative d’un employé. Les autorités n’ont pas expliqué comment ils avaient pu ne pas être trouvés par la police mercredi.

L’attaque du Bardo est la plus grave depuis l’attentat-suicide contre une synagogue à Djerba (sud) qui avait coûté la vie à 14 Allemands, 2 Français et 5 Tunisiens en 2002. Al-Qaeda l’avait revendiqué. C’est aussi la première fois depuis la révolution de janvier 2011 que des civils sont visés, alors que le pays s’est imposé comme un modèle de stabilité et d’ouverture dans le monde arabe, l’essentiel des Etats du Printemps arabe ayant basculé dans le chaos et la répression.
 

LES TUEURS

Le Premier ministre, Habib Essid, a identifié les deux assaillants comme Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui, deux noms à consonance tunisienne. Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, il s’agit «probablement» de Tunisiens. Le Premier ministre avait fait état mercredi de deux ou trois complices possibles mais n’a donné aucune indication sur les opérations en cours pour les identifier. 

«Pour le moment, on ne peut pas dire s’ils appartiennent à l’une ou l’autre des organisations terroristes», a déclaré Habib Essid à la radio française RTL, précisant qu’Abidi était connu des services de police. L’attaque n’a pas été revendiquée, mais la Tunisie combat depuis plus de deux ans un groupe jihadiste lié à Al-Qaeda au Maghreb islamique, la Phalange Okba Ibn Nafaâ qui, jusqu’à présent, a concentré ses activités à la frontière algérienne, tuant des dizaines de policiers et militaires depuis décembre 2012.
 

L’ENQUÊTE

Neuf suspects ont été interpellés, selon la présidence tunisienne.

Le gouvernement n’a pas évoqué dans l’immédiat les éventuelles failles sécuritaires, alors que le musée est mitoyen du Parlement. En effet, l’attaque est intervenue en pleine audition à l’Assemblée de cadres militaires et de la justice sur la réforme de la loi antiterroriste, prévue depuis des mois mais sans cesse repoussée.
 

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendra vendredi à Tunis pour examiner la coopération antiterroriste entre les deux pays. «Je veux que le peuple tunisien comprenne que nous sommes en guerre contre le terrorisme […]. Je veux que le peuple tunisien se rassure […] ces traîtres seront anéantis», a promis le président Béji Caïd Essebsi dans une allocution télévisée mercredi soir.

L’IMPACT ÉCONOMIQUE

Le Premier ministre tunisien a qualifié de «terrible» «l’impact économique»pour la Tunisie alors que le tourisme, déjà en crise, est l’un des secteurs stratégiques pour le pays. La première conséquence est l’annonce par le groupe italien Costa Croisières de l’annulation de toutes les escales de ses navires prévues à Tunis.
 

LA RÉOUVERTURE DU MUSÉE

«Le musée sera ouvert aux visiteurs de manière normale dès le début de la semaine prochaine, lundi ou mardi au plus tard», a déclaré Latifa Lakhdhar, la ministre de la Culture. Elle a expliqué avoir choisi de tenir son point presse au musée parce que «cet espace dans lequel nos hôtes ont été visés […] a une portée symbolique». Les assaillants «n’ont pas choisi ce lieu par hasard. C’est un lieu de mémoire et ils haïssent la mémoire, ils haïssent l’histoire. Ils haïssent la mémoire collective», a-t-elle ajouté. Mais «nous leur disons : vous ne pouvez pas porter atteinte à notre mémoire», a-t-elle martelé.

Le musée du Bardo, mitoyen du siège du Parlement, abrite des collections couvrant la préhistoire et les époques phénicienne, punique, numide, romaine, chrétienne et arabo-islamique. Il est notamment connu pour son exceptionnelle collection de mosaïques, dont la pièce maîtresse est le Triomphe de Neptune, œuvre monumentale de 13 mètres sur 8 datant du IIe siècle.

LES APPELS À L’UNION NATIONALE

Cet attentat sans précédent depuis la révolution de janvier 2011 a provoqué une très forte émotion dans le pays et de multiples appels à l’union nationale. «Tous les Tunisiens et Tunisiennes» ont été appelés à «un rassemblement populaire silencieux» ce jeudi à 16 heures près du musée par une trentaine d’associations et syndicats. Il s’agit de «montrer notre unité nationale dans la lutte contre le terrorisme», ont indiqué les organisateurs.
 

Plusieurs centaines de personnes s’étaient déjà rassemblées mercredi soir dans le centre de Tunis pour dénoncer cette attaque, criant notamment «La Tunisie est libre, les terroristes dehors». Ces appels à l’unité ont été relayés par la presse, le quotidien la Presse exhortant «institutions, société civile, médias et citoyens» à «agir comme un seul homme» pour défendre «les intérêts de la patrie».

Le principal syndicat, l’UGTT, a appelé à «mobiliser les forces du peuple et tous les organes de l’Etat à déclarer la guerre tous azimuts au terrorisme». Le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, s’est dit convaincu que «le peuple tunisien se tiendra uni face à la barbarie».

Libération




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 10:51 Décès du juge qui avait relaxé Aida Ndiongue

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV