LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

L’épidémie pouvait être gérée au bout de 2 ou 3 mois, mais les cas communautaires ont tout faussé, selon le Pr Seydi


Rédigé le Lundi 10 Août 2020 à 09:10 | Lu 58 commentaire(s)



L’épidémie pouvait être gérée au bout de 2 ou 3 mois, mais les cas communautaires ont tout faussé, selon le Pr Seydi
Le Professeur Moussa Seydi, qui coordonne le traitement de tous les malades de COVID-19 au Sénégal dit ne pas être surpris par la situation actuelle de la pandémie.

Selon le chef du département des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann, l’épidémie pouvait être éradiquée au bout de deux à trois mois, s’il n’y avait pas eu les cas communautaires. 
« Au début toutes les mesures ont été édictées sur la base d’une épidémie qui allait partir au bout de deux à trois mois. Mais dès qu’il y a eu des cas communautaires, je n'étais plus surpris et j’ai toujours alerté par rapport à la gravité de ces cas. On a des mathématiciens qui peuvent faire des calculs pour prédire comment l’épidémie va évoluer. Mais, dans cette évolution, il y a un facteur incontrôlable : c’est le comportement des populations », a-t-il déclaré au cours de l’émission Objection sur la Sud Fm dont il était l’invité ce dimanche.

À ce jour, le Sénégal a enregistré pas moins de 1975 cas issus de la transmission communautaire.


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé