LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

LA CSE LANCE SA NOUVELLE FILIALE ECSEN


Rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020 à 15:00 | Lu 151 commentaire(s)


La Compagnie sahélienne d’entreprises (Cse) veut diversifier et se lance dans le secteur du pétrole et du gaz avec la création de sa toute nouvelle filiale Ecsen qui répond au mieux aux besoins des différents acteurs intervenant, à terre comme en mer.


LA CSE LANCE SA NOUVELLE FILIALE ECSEN

La Compagnie Sahélienne d’Entreprises (Cse), leader Sénégalais des Btp en partenariat avec Invest in Africa, a procédé hier, jeudi 22 octobre, au lancement des activités de sa toute nouvelle filiale dénommée Ecsen. Les principales activités qui seront menées sontle transport maritime (transfert de personnel et de matériel offshore, transfert et accès port) ; le Catering ; la fourniture de Main d’œuvre qualifiée.

 

La Compagnie sahélienne d’entreprises (Cse) veut diversifier et se lance dans le secteur du pétrole et du gaz avec la création de sa toute nouvelle filiale Ecsen qui répond au mieux aux besoins des différents acteurs intervenant, à terre comme en mer, dans le secteur « Oil & Gas ». Les principales activités de Ecsen sont le transport maritime (transfert de personnel et de matériel offshore, transfert et accès port) ; le Catering ; la fourniture de main d’œuvre qualifiée. En outre, la nouvelle entité fournit une gamme de services complémentaires (assistance médicale par bateau, levage, maintenance industrielle, support routier, husbandry, hébergement etc.).

Selon le ministre du Pétrole et des énergies Mouhamadou Makhtar Cissé, ce positionnement de Cse est une réponse pertinente à l’appel du chef de l’Etat et un exemple donné à tous les investisseurs nationaux pour se préparer dès maintenant à participer activement et avec rigueur et professionnalisme dans la perspective de l’exploitation de nos ressources naturelles. Parlant du contenu local, il informera que les 3 décrets d’application de cette loi ont été adoptés et signés par le Président de la République Macky Sall en conseil des ministres tenu mercredi. « Toute l’armature juridique est prête pour permettre au secteur privé national de participer activement à l’aventure. Le contenu local n’est donc pas un vain mot, c’est devenu une réalité tangible.

 Seulement, il faudra avoir patience parce que c’est un long processus pour assurer le transfert des compétences, la formation des ressources humaines qualifiées mais également rendre disponibles les services d’approvisionnement pour que nos Pme et Pmi puissent se mettre à niveau », a laissé entendre le ministre. Pour terminer, il indiquera que l’Etat va continuer à s’appuyer sur le levier du contenu local pour développer des pôles de croissance intégrés et une chaine de valeur diversifiée à



Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé