LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

LA NÉCESSITÉ DE RESTAURER LA POLICE MUNICIPALE


Rédigé le Samedi 17 Octobre 2020 à 14:18 | Lu 175 fois | 0 commentaire(s)


Le maire de la commune des Parcelles assainies (banlieue dakaroise), Moussa Sy, a insisté sur la nécessité de faire revenir la Police municipale, pour un meilleur maillage sécuritaire du territoire national.


LA NÉCESSITÉ DE RESTAURER LA POLICE MUNICIPALE

Le maire de la commune des Parcelles assainies (banlieue dakaroise), Moussa Sy, a insisté sur la nécessité de faire revenir la Police municipale, pour un meilleur maillage sécuritaire du territoire national.

‘’Les agents d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) ont eu à jouer le rôle de Police municipale. Maintenant, il y a une nécessité de service par rapport à cette Police’’, a-t-il notamment dit. 

Il s’exprimait au terme d’un atelier de réflexion sur l’insertion des ASP en fin d’engagement, qui s’est tenu les 15 et 16 octobre à Saly-Portudal (Mbour), sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

‘’En tous cas, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, en rapport avec les organisations de Collectivités territoriales, est en train de travailler pour que la Police municipale puisse revenir sur une nouvelle forme avec des textes réglementaires adaptés au contexte actuel que nous vivons’’, a soutenu l’élu local.

Selon lui, les maires et les présidents de Conseil départemental ont noté un travail administratif ‘’satisfaisant’’ de la part des ASP.

‘’Aujourd’hui, nous avons pris engagement, la majeure partie des Collectivités territoriales qui ont une capacité financière réelle, d’insérer ces jeunes en emploi permanent à partir du 1er janvier 2021’’, a promis Moussa Sy.

‘’Nous saluons vraiment le travail qui a été fait au niveau des Collectivités territoriales par les ASP ; nous avons eu beaucoup de satisfactions. Ils ont été à l’Etat-civil, ils ont été des ilotiers, ils ont été au niveau des plages, dans les marchés, les gares routières, ils surveillent les bâtiments administratifs, etc.’’, a-t-il dit. 

Si le pari d’insérer ces ASP est réussi, a plaidé M. Sy, d’autres jeunes volontaires qui vont constituer la seconde vague des ASP seront motivés parce qu’ils sauront qu’au sortir de leur engagement, ils pourront être insérés comme leurs devanciers. 

‘’Cela est important et au moment où on parle de chômage au plan national, il nous faut travailler à trouver les pistes pour insérer les jeunes. En tant qu’élus, nous avons vu un engouement des maires pour insérer ces jeunes. Il y en a qui ont deux, trois, … A la mairie des Parcelles assainies, on en avait 13. Aujourd’hui, j’ai besoin d’une cinquantaine’’, a-t-il indiqué. 




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 16:59 À LA SOURCE DU PUITS DE BAYE NIASS

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV