LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

LE PRÉSIDENT DU GROUPE BBY FAIT LE BILAN DE LA 13E LÉGISLATURE


Rédigé le Dimanche 19 Septembre 2021 à 14:22 | Lu 79 fois | 0 commentaire(s)



LE PRÉSIDENT DU GROUPE BBY FAIT LE BILAN DE LA 13E LÉGISLATURE

A 10 mois de la fin de leur mandat, le président du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar a fait le bilan de la 13e législature. « Je pense que c’est une législature qui a bien travaillé. Je ne suis pas venu avec tout le recueil de tous les textes qui sont passés. Mais je vais en citer quelques-uns dont le plus important qui m’a beaucoup impacté c’est la loi sur le parrainage. C’est une loi qui était fondamentale, nécessaire pour pouvoir organiser des élections dans des conditions acceptables d’une démocratie comme le Sénégal.

Nous avons fait un parrainage citoyen et on s’est retrouvé avec 5 candidats », a-t-il dit devant le Jury Du Dimanche. Avant d’enchaîner : « au-delà de cela, il y’a des lois importantes qui ont été votées cette année par l’Assemblée. Je vais parler de la loi d’orientation sur l’aménagement et le développement durable des territoires, il y’a la loi sur l’économie sociale et solidaire, le nouveau code de l’électricité, entre autres, lois fortes.

Nous sommes dans un pays où les besoins sociaux en électricité et en énergie sont tellement importants que le président en a fait une priorité. Voilà un pays qui n’a jamais eu un plan d’aménagement du territoire et qui se dote maintenant de cet outil qui le permet de gérer les territoires et de mettre en œuvre la politique d’équité du chef de l’Etat. Il y’a aussi une proposition de loi sur la sécurité routière ».

« La loi sur la location fera l’objet d’une évaluation »

De toutes les législatures du Sénégal, révèle Aymérou Gningue, les amendements qui ont été portés par cette 13e législature, jamais aucune autre législature n’a porté autant d’amendements. « On est à plus de 80 amendements sur des projets de loi. Ça veut dire qu’il y’a une appropriation du député de ces projets de loi », a-t-il dit.

Interrogé sur le prix cher du loyer à Dakar, le parlementaire a indiqué qu’ils feront une évaluation de cette loi. « A l’ouverture de la session nous allons regarder cette loi, procéder à son évaluation et éventuellement apporter des corrections. Surtout regarder son opérationnalité. Au-delà de cela, moi je ne crois pas trop à ces types de réglementations.

Je crois plutôt à la loi du marché. A la loi de l’offre et de la demande. Il faut faire en sorte que de plus en plus, dit-il, les sénégalais aient accès à l’habitat. Et ce travail est en train d’être fait avec le programme des 100.000 logements. La meilleure façon de régler les loyers, c’est de rendre disponible les villas pour que les sénégalais puissent avoir un toit à la mesure de leur bourse. C’est des domaines par excellence qui sont des domaines de commerce et les domaines de commerce sont régulés par la loi de l’offre 




Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé