LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

LES MÉDECINS PRENNENT EN OTAGE UN BÉBÉ POUR 1 010 000 CFA


Rédigé le Mardi 9 Juillet 2019 à 16:18 | Lu 34 commentaire(s)


Un fait inédit et triste s’est passé hier à l’Hôpital Aristide Le Dantec. C’est un nouveau-né que les médecins ont refusé de rendre à sa maman. Pour cause de non-paiement d’une facture estimée à une valeur de plus d’un million.


LES MÉDECINS PRENNENT EN OTAGE UN BÉBÉ POUR 1 010 000 CFA

L’accès au soin médical est loin d’être fortuit pour les personnes démunies dans notre pays. Autrement dit, la santé loin d’être gratuite au sein de nos hôpitaux. Une pauvre femme qui a quitté la région de Louga pour accoucher à l’Hôpital Aristide Le Dantec constitue un fait patent. N’ayant pas les moyens pour payer la facture de son bébé, les médecins ont pris en otage le nouveau-né qu’ils ont refusé de rendre à sa maman. Quelle rançon de la part de ces services médicaux ! Ne doit-on pas qualifier cet acte de Kidnapping de bébé. « J’ai amené la femme de mon fils pour accoucher à l’hôpital Aristide de LE DANTEC. 

Après avoir subi une opération, les médecins ont pris le bébé, pour  dire que l’enfant doit également subir une opération. Après l‘opération, les médecins ont   remis   à  la famille  une facture  1 010 00 FCFA. Voilà   15 jours qu’on n’arrive pas à récupérer  le bébé.  Les médecins  campent  sur  leur  position. Le    père  du  bébé  a  vendu  tous ses biens pour cette  facture. Il a vraiment  fait    tous  qu’il  peut, malheureusement  rien    n’a changé » pleurniche la bellemère. Elle explique la raison qui les a poussés à venir dans cet hôpital. « Nous venons de Keur Momar  Sarr  de  Louga.  Après avoir  consulté  un  médecin  à Louga,    il  nous  a  orientés    à Dakar »  fait savoir la belle-mère. Cette famille se trouve dans une situation très pénible. A en croire la belle-mère, ils ont bénéficié du soutien de leurs parents et des habitants de Keur Momar Sarr. Pour décanter la situation, selon la belle-mère, l’hôpital leur avait proposé de payer par tranches. Mais on nous apprend tard dans la nuit que le nourrisson qui de sexe féminin a été remis à ses parents.



Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé