LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Le Real punit Liverpool, De Bruyne fait (encore) le bonheur de Man City


Rédigé le Mercredi 7 Avril 2021 à 09:53 | Lu 78 commentaire(s)



Le Real punit Liverpool, De Bruyne fait (encore) le bonheur de Man City
Le Real Madrid a pris une sérieuse option pour les demi-finales de la Ligue des champions en battant Liverpool (3-1) grâce notamment à un doublé de Vinicius. Les Merengue ont surtout profité de la première période (très) laborieuse des Reds, qui ont multiplié les erreurs de concentration. Dans l’autre rencontre de la soirée, Manchester City a assuré le service minimum en s’imposant dans les derniers instants (2-1) face à Dortmund. Kevin De Bruyne, auteur du premier but et élu homme du match, a encore été déterminant.

A Madrid, il y avait beaucoup d’étoiles sur le terrain, et les deux derniers vainqueurs de la compétition avant le Bayern. Et c’est le club espagnol, au palmarès record, qui a remporté cette affiche de prestige face à des Anglais trahis par leur défense.

Sans ses défenseurs centraux Virgil Van Dijk et Joe Gomez, Liverpool a coulé sous les coups notamment de Vinicius junior, l’ailier brésilien de 20 ans auteur d’un doublé (27e, 65e).  Lancé par Toni Kroos, il s’est d’abord faufilé entre deux défenseurs mal alignés pour contrôler de la poitrine et crucifier son compatriote Alisson Becker. A trente minutes du terme, il a de nouveau profité de la passivité de Nathaniel Phillips pour trouver la faille.

Entre temps, le second but madrilène a aussi été rendu possible par la fébrilité de l’arrière-garde des Reds: Asensio, en embuscade pour profiter d’une tête en retrait de Trent Alexander Arnold, s’est débarrassé d’Alisson avec un coup du sombrero parfaitement exécuté avant de faire trembler les filets. Plus ambitieux et inspiré après la pause, Liverpool a préservé une petite chance de qualification néanmoins avec le quatrième but en quatre matches de C1 de Mohamed Salah dont la frappe a fait mouche avec l’aide de la barre transversale (51e).
 

Prétendant au sacre, Manchester City s’est fait peur à domicile devant Dortmund. Son gamin Phil Foden, titularisé à la place de Raheem Sterling, a finalement piqué la vedette à Erling Haaland, 20 ans comme lui, avec un but salvateur inscrit à la 90e minute. Un dénouement rageant pour le club allemand.

L’équipe de Guardiola, présentée comme ultra-favorite face au Borussia, pensait s’être ouvert la voie d’un succès aisé avec un but précoce de Kevin De Bruyne (19e), bien aidé par le précieux travail de Riyad Mahrez. Pourtant, le club visiteur a trouvé les ressources pour égaliser à la 84e minute par son capitaine Marco Reus. Déterminés à l’emporter, les Anglais ont néanmoins repris l’avantage sur le gong par Foden (90e).

Pour les Citizens, le plan était simple: il s’agissait de museler la pépite norvégienne Haaland, colosse aux pieds agiles qui restait sur quatre doublés consécutifs en Ligue des champions, un record. Le dispositif tactique de Guardiola a fait ses preuves mais il a craqué une fois: Haaland, meilleur buteur de la C1 avec dix pions en sept matches, s’est transformé cette fois en passeur décisif. Au match retour, le jeune colosse blond (1,93 m) pourra sûrement donner une nouvelle fois des sueurs froides à Manchester City.

L’homme de la soirée: Vinicius Junior

Il est régulièrement critiqué, et souvent à juste titre, pour ses performances inconstantes depuis son arrivée au Real à 2018. Mais on oublie que le Brésilien n’a que 20 ans et que les attentes sont immenses autour de lui. Ce mardi soir, le jeune joueur a été le meilleur élément de son équipe puisqu’il a été un danger permanent pour la défense des Reds et qu’il s’est montré réaliste devant le but, ce qui n’est pas toujours son fort. Ce doublé plein de sang-froid dans un tel match devrait lui permettre de gagner un peu plus de crédit aux yeux des supporters du Real. Le trio Vinicius-Benzema-Asensio a bien fonctionné, parfaitement alimenté par les expérimentés Kroos et Modric. 

(la suite sous la photo)

Vinicius Jr
Vinicius Jr © EPA

La soirée des Diables: De Bruyne métronome, rien à signaler pour Courtois

Elu homme du match, Kevin De Bruyne a encore porté le jeu offensif de son équipe. Il a d’abord été à l’origine et à la conclusion du premier but des Skyblues. Dans son registre habituel, il a ensuite distribué les excellents ballons, passant même tout près du doublé à l’heure de jeu. Finalement, le but de la victoire est venu de sa patte gauche. Sa sublime ouverture a trouvé Gundogan, qui a pu remiser pour Foden. 

Thibaut Courtois a vécu une soirée plutôt tranquille. Le portier des Diables n’a pas eu beaucoup à intervenir, même s’il a encaissé un but à bout portant, sur un tir de Salah qu’il a d’ailleurs touché sans parvenir à le mettre hors du cadre. Monté au jeu à dix minutes de la fin, Thomas Meunier a assisté à la fin de match plutôt folle entre City et Dortmund, et il s’est fait lober par le centre de Kevin De Bruyne sur le but de Foden. De son côté, Thorgan Hazard est resté sur le banc.

(la suite sous la photo)

© REUTERS

La décla

Les gens de l'extéri­eur parlent, mais j'ai toujours continué à travailler, mes coéqui­piers m'ont transmis leur force, la confiance dont j'ai besoin pour arriver en bonne forme aux moments importants et marquer les buts dont on a besoin.
Vinicius Junior

La stat: 6

Le maestro belge des Skyblues ne disputait que son 4e match de l’année en Ligue des Champions. Il affiche désormais 2 buts et 4 assists. Le Diable a donc été décisif six fois en quatre rencontres dans la plus belle compétition européenne.

 
 



Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé