LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Le jelqing, la “méthode” inquiétante pour agrandir son pénis


Rédigé le Jeudi 8 Août 2019 à 13:04 | Lu 1696 commentaire(s)


Le jelqing, une technique utilisée dans l’espoir d’allonger son pénis et vantée sur la toile, alarme les sexologues.


Le jelqing, la “méthode” inquiétante pour agrandir son pénis
La taille du pénis peut être une importante source de préoccupation pour certains hommes. Les méthodes en tout genre pour gagner ces quelques centimètres supplémentaires pullulent sur la toile. Mais gare à ces tendances qui peuvent s’avérer dangereuses. 

De micro-cicatrices sur la peau de la verge

La dernière en date porte le nom de “jelqing”. Le principe? À l’aide de son index et de son pouce, l’homme tire quotidiennement pendant plusieurs minutes sur son sexe en semi-érection. Les adeptes de cette pratique, vantée sur certains forums comme Reddit ou encore jeuxvideo.com, pensent que cet “exercice” crée de micro-cicatrices sur la peau de la verge qui, en guérissant, forment de nouvelles cellules, qui agrandissent le pénis. Pourtant, aucune étude ne prouve l’efficacité de cette pratique. 

Dans un tweet partageant un avis de la société internationale de médecine sexuelle (ISSM)  à ce sujet, Gilbert Bou Jaoudé, médecin sexologue et membre du Centre d’études et de traitements des dysfonctions sexuelles et du couple de Lille, met en garde. “Vous connaissez le JELQ? Tirer sur le pénis en semi-érection en faisant des mouvements comme pour ‘traire’ dans l’espoir de l’allonger. C’est fragile un pénis, soyez doux!”, écrit-il sur le réseau social. 



Une méthode inutile et dangereuse

“En réalité, le sang qui entre dans le sexe est veineux et non artériel. Il n’est donc pas oxygéné et n’a aucun intérêt. Et tirer sur le pénis ne permet pas de le faire grandir. Les hommes pensent qu’ils peuvent atteindre les même résultats qu’un lobe d’oreille qui s’agrandit à cause d’un bijou ou que certaines femmes en Afrique qui agrandissent leur cou, mais c’est faux”, explique le docteur Gilbert Bou Jaoudé, dans Sciences et Avenir.

Non seulement inutile, la pratique n’est pas sans risque. Les adeptes peuvent développer la maladie de Lapeyronie, à savoir une déformation de la verge se traduisant par une courbure, un rétrécissement ou un raccourcissement. Les rapports sexuels peuvent ensuite devenir difficiles, voire impossibles. Prudence!




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 12:16 Mariage: Quel régime matrimonial choisir ?

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV