LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

«Le peuple est trop fatigué, et je crains son réveil dans un avenir proche»


Rédigé le Mercredi 20 Janvier 2021 à 07:44 | Lu 69 fois | 0 commentaire(s)



«Le peuple est trop fatigué, et je crains son réveil dans un avenir proche»

C’est un Moustapha Cissé Lô tempéré qui a fait un Live pour dire ses vérités sur la situation du pays. Détournement de deniers publics, souffrances des populations, luxe, luxure, mensonges, perversion, Cissé Lô parle de tout.

L'ancien président du parlement de la Cedeao, qui apparaît de moins en moins en public, est monté au créneau pour cracher ses vérités sur la marche du pays. Il n’a pas raté la classe politique dirigeante, dénonçant des détournements de deniers publics. Selon Cissé Lô, un ministre ou un Dg qui roule avec un véhicule de 100 millions Cfa, construit une maison qui vaut 1 milliard ou presque, doit être traîné devant la justice et envoyé en prison.


«Comment un ministre ou un Dg… qui ne cultive pas, ne fait pas du commerce ou toute autre activité saine, peut-il se retrouver avec une fortune sans l’avoir volée ?». Moustapha Cissé Lô demande aux dirigeants d’arrêter de leurrer les populations et de passer leur vie à se remplir leurs poches. Cissé Lô renseigne que le plus révoltant, c'est que le butin volé au peuple est souvent utilisé pour acheter les charmes des femmes, construire des maisons et se payer des véhicules de luxe.


En plaidant la cause des populations, Cissé Lô reconnaît qu’elles sont très fatiguées. «Le peuple est trop fatigué, et je crains son réveil dans un avenir proche», a-t-il encore déclaré, conseillant à ceux qui sont plus nantis, d’aider leurs voisins dans le besoin. À l’endroit des religieux, Moustapha Cissé Lô leur a demandé d’être la voix des populations qui souffrent.


Évoquant une vidéo de Cheikh Ahmet Tidiane Sy Al Makhtoum sur le Prophète Mouhamed (Psl), il dira que Dieu ne se privera jamais de demander des comptes aux marabouts. À l’en croire, un marabout qui aime le luxe et la luxure n’a pas le temps d’éduquer ses disciples. Il a plaidé la cause des maîtres coraniques, réclamant pour eux du respect et de la considération. Dans son sermon, Cissé Lô n’a pas épargné les journalistes, leur demandant de ne pas céder à la corruption et de relayer l’information juste et vraie.


LA TRIBUNE 




Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé