LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Les manquements décelés dans le parrainage à la Une


Rédigé le Mardi 8 Janvier 2019 à 10:58 | Lu 776 commentaire(s)



Les manquements décelés dans le parrainage à la Une
Les manquements décelés par la société civile dans le processus de vérification des parrainages est un des principaux sujets développés par les quotidiens reçus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
« La société civile +invalide+ le parrainage », selon La Tribune. « Le parrainage continue de créer des vagues de suspicions. Après les nombreuses dénonciations des candidats recalés et de plusieurs autres organisations, c’est autour des sept personnalités indépendantes issues de la société civile pour assister les sept sages du Conseil constitutionnel de dénoncer plusieurs failles dans le système de vérification du parrainage », écrit le journal.
 
Après le rejet massif des parrainages des candidats de l’opposition, « les sept vigies (de la société civile) incriminent le dispositif de vérification », souligne Enquête, ajoutant que pour ces représentants, « même si le parrainage n’est pas un échec, ses modalités d’application posent problème ».
 
Lors d’une conférence, tenue lundi, ils ont déclaré que « les limites du système de parrainage tournent autour de la réglementation de l’ordre de passage des candidats à la candidature, l’absence de référentiel précis sur le logiciel de traitement pour éviter les erreurs matérielles, le manque d’informations sur le logiciel des données utilisées et l’absence d’informations détaillées pour les candidats sur les motifs des rejets et autres doublons ».
 
Source A note qu’après « avoir découvert 5 failles dans le comptage des parrainages par les 7 Sages, les observateurs de la société civile se contentent de recommandations ». Le journal relève un « manque de courage » et estime que ces représentants de la société civile « auraient été plus conséquents avec eux-mêmes en demandant à la juridiction de purement et simplement reprendre le travail qu’ils ont entamé depuis plusieurs jours ».
 
Le Témoin se fait également écho des « réserves » des 7 observateurs de la société civile sur le parrainage. « Ils ont dénoncé des manquements dans ces opérations. Ils soutiennent s’en être limités à observer, rien de plus. Une manière de se laver les mains de ce qui a été fait », écrit le journal, ajoutant que l’ONG Forum Civil parle de « vices substantiels dans le processus de parrainage. Lequel est décrié de toutes parts ».
 
Pour Sud Quotidien, « la société civile +diffère+ sa caution » sur « la transparence, la régularité et la fiabilité de la vérification technique des parrainages au niveau du Conseil constitutionnel ».
 
L’Observateur signale que l’opposition, « en colère se défausse sur les 7 Sages » et met en place un « Conseil de guerre ». « La marche prévue ce mardi est différée pour mettre en branle un dur plan de riposte », écrit L’Obs qui rappelle que les candidats Idrissa Seck, Malick Gackou et Madické Niang, qui doivent régulariser des parrainages, seront fixés sur leur sort aujourd’hui.
 
Vox Populi aussi parle de « jour de vérité pour Idy, Gackou et Madické ». Pour Walfadjri, « Gackou Idy et Madické font face à leur destin ».
 
Auteur : Aps 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Août 2019 - 11:33 POLITIQUE, INSÉCURITÉ ET ÉCONOMIE EN UNE

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV