LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Les résultats de la validation des parrainages à la Une


Rédigé le Jeudi 3 Janvier 2019 à 10:20 | Lu 494 commentaire(s)



Les résultats de la validation des parrainages à la Une
La presse quotidienne livre les résultats de la validation des parrainages pour la présidentielle de 2019 par le Conseil constitutionnel, lesquels ont selon elle suscité la colère de 25 partis de l’opposition qui ont décidé de mener la résistance.
 
L’Observateur informe à ce propos que « tous les 27 candidats à la présidentielle ayant déposé leurs fiches de parrainage ont reçu, hier, leur procès-verbal du Conseil constitutionnel ».

 

Le quotidien du groupe Futurs Médias note qu’ »après le décompte final, cinq candidats passent haut la main, trois autres ont une chance de rectifier des erreurs ».

 
Le Quotidien affiche en Une « le quinté gagnant », après la validation définitive du parrainage. « Macky, Sonko, Khalifa, Karim et Issa Sall passent », signale le journal, soulignant qu’ »Idy, Madické et Gackou [sont] en sursis ».
 
A propos de la vérification de ces parrainages, Sud Quotidien informe que les prétendants à la magistrature suprême « qui n’ont pas pu dépasser la barre de 0, 8 % d’inscrits sur le fichier électoral, après le rejet de certains de leurs parrains pour divers motifs, ont jusqu’à vendredi prochain […], pour combler le gap ».
 
Le quotidien Enquête relève qu’ »avec le parrainage, toutes candidatures fantoches disparaissent de la scène ». Selon le journal, « de 139 candidats au lancement de la course pour l’élection présidentielle de 2019, la liste s’est d’abord rétrécie à 27 partis ayant déposé leurs dossiers de parrainage ».
 
Enquête remarque que, « comme à leur habitude, les partis politiques font dans la stratégie du nihilisme pur et simple. Se trompant eux-mêmes quelquefois, en refusant catégoriquement de reconnaître devant la presse qu’ils ont été recalés ».
 
Pour le quotidien L’As, « la manière dont s’est déroulée la vérification des parrainages ne satisfait guère les candidats pour la présidentielle de 2019 ».

 

Aussi 25 candidats déclarés de l’opposition ont-ils décidé de se regrouper « dans une nouvelle entité dénommée C 25 pour combattre ce qu’ils considèrent comme une forfaiture ».

 
Dans le sillage du quotidien L’As, Walfquotidien explique que ces derniers « vont se battre sur tous les fronts pour obliger le Conseil constitutionnel à reconsidérer sa position ».
 
Le quotidien du groupe Walfadjri parle d’un « plan de guerre de l’opposition » qui va d’ailleurs marcher le 8 janvier.
 
Le Témoin indique que les 25 candidats en question ont « commis un pool d’avocats pour +engager l’ensemble des actions appropriées, au premier chef une saisine de la Chambre administrative de la Cour suprême ».
 
L’information fait aussi la Une du Soleil qui a choisi de consacrer son titre phare aux cinq initiatives majeures annoncées par le chef de l’Etat, Macky Sall, dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
Les quotidiens évoquent aussi le verdict final du procès du maire de Dakar Khalifa Sall, attendu ce jeudi à la Cour suprême.

 

Candidat déclaré à la présidentielle de février 2019, il a écopé de 5 ans de prison ferme pour notamment escroquerie sur deniers publics portant sur 1, 8 milliard de francs CFA dans le cadre de la gestion de la mairie de Dakar.

 
« Khalifa Sall à quitte ou double », titre par exemple Walfquotidien, tandis que L’As anticipe sur « ce qui attend » l’ancien ministre socialiste, après ses recours, « plus d’une dizaine », devant la Cour suprême.
 
Auteur : Aps 
 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Février 2019 - 10:58 LA CAMPAGNE ÉLECTORALE EN EXERGUE

Mercredi 9 Janvier 2019 - 10:05 JUSTICE ET LA POLITIQUE À LA UNE DES QUOTIDIENS

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV