LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire à Kolda : remise de ruminants et aliments aux couches vulnérables par le PADAER II


Rédigé le Vendredi 23 Septembre 2022 à 16:01 | Lu 48 fois | 0 commentaire(s)



Lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire à Kolda : remise de ruminants et aliments aux couches vulnérables par le PADAER II
Pour mieux lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire, le PADAER II a misé aussi sur l’élevage en dehors de l’agriculture. C’est pourquoi, le programme d’appui au développement et à l’entrepreneuriat rural a mis à la disposition des organisations paysannes des ruminants et de l’aliment. Ces couches vulnérables ont bénéficié de 120 moutons composés de 90 femelles et 30 mâles avec un important lot de produits pharmaceutiques et d’aliment de bétail. Ainsi, cet entrepreneuriat devrait améliorer le revenu des ménages afin qu’ils puissent assurer leur quotidien comme l’alimentation, la santé, les frais scolaires des enfants. C’est pourquoi le choix des cibles n’est pas anodin puisqu’il vise les ménages à faible revenu, notamment ceux du monde rural.
Aminata B ménagère venue de Coumbacar situé à 75 km de Kolda, de dire : « d’abord, nous allons bien nous occuper de ces moutons pour ce qui est de leur santé et de leur alimentation. Ainsi, nous pourrions tirer le maximum de profit avec les bergeries modernes que nous a construites le PADAER II. Et désormais, nous devrions vivre décemment de l’élevage en vendant nos bêtes lors des tabaskis ou des baptêmes et mariages. Avec ce profit, on devrait se soigner, bien nous alimenter et envoyer nos enfants à l'école sans difficulté. » Elle soutient aussi que « le monde rural a besoin de tel entrepreneuriat pour sortir de la précarité et de l’insécurité alimentaire… »
Il faut rappeler que le PADAER II a construit d’abord des bergeries dans les maisons des bénéficiaires avant l’arrivée des moutons. Dans la foulée, il y’a eu une formation de relais en soins vétérinaires pour accompagner le processus dans la durabilité. Et cette remise n’a été que l’aboutissement du processus mis en œuvre à l’image des communes de Médina El-Hadji, Coumbacara ou Dioulacolon. 
 
Pour Abdoul Latif Diallo, chef d’antenne régionale du PADAER II à Kolda, « il est important pour ces populations du monde rural d’avoir cet appui qui va leur permettre de sortir de la pauvreté. Et avec la mise à disposition de ces 120 moutons, ces couches vulnérables devront s’appuyer dans la durabilité d’une sécurité alimentaire. Et nous n’œuvrons que pour le bien-être des populations dans le cadre de ce programme pour lutter contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire ou l’émigration irrégulière. »
 
Cette remise s’est déroulée sous la supervision du préfet de Kolda Diadia Dia et du coordonnateur du PADAER II, Sada Ly au service régional de l’élevage.



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé