LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

"Macky Sall s'est servi de la CREI pour prendre en otage Karim Wade..."


Rédigé le Mercredi 11 Juillet 2018 à 17:41 | Lu 158 fois | 0 commentaire(s)



"Macky Sall s'est servi de la CREI pour prendre en otage Karim Wade..."
DÉCLARATION SUISSE

La radiation arbitraire de Karim Meissa Wade des listes électorales par les services du ministère de l'intérieur aux ordres de Macky Sall en violation des lois dans notre pays ne fait que confirmer le plan machiavélique de ce dernier qui use de tous les moyens illégaux pour ne pas l'affronter dans les urnes sachant que le Peuple lui a tourné le dos. Nous n'avons cessé depuis que Macky Sall est au pouvoir de décrier ses méthodes brutales anti républicaines face à son opposition. Nous assistons à un démantèlement de l'état de droit, du respect du jeu démocratique, des droits de l'homme dans notre pays. Macky Sall s'est servi d'une cour d'exception la CREI, décriée par les organismes de défense des droits humains, en violation de la Constitution de notre pays et des conventions internationales signées, pour prendre en otage Karim Wade dans la prison de Reubeuss pendant plus de trois ans pour ensuite l'exiler de force au Qatar. Cette juridiction d'exception, malgré son acharnement, n'a jamais su prouver même aux yeux du Peuple et de l'opinion internationale aucune culpabilité de Karim Wade. Faisant perdre ainsi toute crédibilité à notre justice dans son ensemble. Cette même juridiction d'exception de Macky Sall, la CREI, ne cesse de prendre d'ailleurs des revers partout au niveau international dont le dernier en date est celui de la justice monégasque qui refuse d'exécuter son arrêt consistant à saisir des biens supposés de Karim Wade. Aujourd'hui le Sénégal et sa belle démocratie tant enviée sont pris en otage par un régime aux abois qui ne compte que sur le forcing pour se maintenir au pouvoir. Nos institutions républicaines qui sont censées servir les sénégalais dans les principes républicains, dans le respect de l'état de droit, sont aujourd'hui utilisées comme une redoutable arme pour l'élimination politique de tout adversaire gênant comme c'est le cas de Khalifa Sall député maire de Dakar, Ousmane Sonko qui a été radié de ses fonctions d'inspecteur des impôts pour ses positions politiques, Abdoul Mbaye qui a vu son passeport saisi et tant d'autres citoyens qui sont en prison pour des raisons purement politiques comme Barthélémy Dias... Ce que le Sénégal est en train de vivre est sans précédant dans son histoire politique et nous interpelle tous. Notre pays est en grand danger. Il est aujourd'hui urgent d'attirer l'attention et d'alerter l'opinion publique nationale et internationale notamment les organismes internationaux et les pays amis du Sénégal avant que l'irréparable ne se produise. Nous allons vers une élection présidentielle de tous les dangers où le régime de Macky Sall est prêt à tous les coups bas pour se maintenir de force au pouvoir contre la volonté du Peuple. C'est ce qu'il est déjà en train de faire. Nous lançons un appel à toutes et à tous pour une grande mobilisation contre le régime de Macky Sall pour sauver notre Sénégal. LA FÉDÉRATION

PDS SUISSE LES MOUVEMENTS KARIMISTES DE SUISSE



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé