LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Maroc : Hervé Renard quittera son poste de sélectionneur des Lions de l’Atlas après la CAN


Rédigé le Mercredi 17 Juillet 2019 à 12:11 | Lu 31 commentaire(s)



Maroc : Hervé Renard quittera son poste de sélectionneur des Lions de l’Atlas après la CAN

 Sélectionneur du Maroc depuis février 2016, Hervé Renard quittera prochainement le Royaume, selon nos informations. Le Français, qui fera bientôt connaître sa future destination, pourrait être remplacé par Vahid Halilhodzic.

Après un peu plus de trois ans à la tête des Lions de l’Atlas, Hervé Renard (50 ans) ne poursuivra pas sa mission, malgré un contrat qui court jusqu’en 2022. Selon plusieurs sources concordantes proches du dossier, le double champion d’Afrique (2012 avec la Zambie et 2015 avec la Côte d’Ivoire) a annoncé à Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), son intention de ne pas diriger la sélection nord-africaine lors des qualifications pour la CAN 2021 et la Coupe du monde 2022.

Les deux hommes, dont les relations ont toujours été fluctuantes, se sont rencontrés récemment, à la demande de Renard. En un peu plus de trois ans, Renard aura qualifié son équipe pour la Coupe du monde 2018 (élimination au premier tour), ainsi que pour les CAN 2017 (quarts de finale)  et CAN 2019 (huitièmes de finale). Cet échec face au Bénin (1-1, 1-4 aux t.a.b)  ne serait pas la cause de ce départ, puisque le Savoyard réfléchissait à cette hypothèse depuis plusieurs mois déjà.

Renard pourrait rejoindre l’Arabie saoudite ou l’Asie

Actuellement en vacances, le Français ne devrait toutefois pas rester longtemps sans travail. Selon nos informations, plusieurs sélections s’intéressent à lui. L’Arabie Saoudite en fait partie, et elle serait prête à lui offrir un salaire mensuel largement supérieur à celui qu’il touchait au Maroc (80 000 €).

Un club asiatique serait également disposé à lui faire une très belle proposition. En Afrique, le Cameroun, qui vient de se séparer du néerlandais Clarence Seedorf, ou l’Égypte, d’où le Mexicain Javier Aguirre a été licencié, sont également des pistes envisageables pour le technicien. Mais d’après certains proches du dossier, Renard pourrait se laisser tenter par une expérience sur un autre continent, et plus particulièrement l’Asie.

Si l’avenir de Renard devrait être l’un des principaux sujets des prochaines semaines, le nom du futur sélectionneur du Maroc en sera un autre. La piste menant à Vahid Halilhodzic est la plus chaude. Le Bosnien, sous contrat avec le FC Nantes jusqu’au 30 juin 2020, entretient des relations exécrables avec les dirigeants de son club, et il ne serait pas insensible à l’intérêt que lui porte la FRMF, qui avait anticipé le probable départ de Renard.

Halilhodzic a d’ailleurs laissé un bon souvenir au Maroc, puisqu’il avait remporté avec le Raja Casablanca la Ligue des Champions en 1997 et le championnat national en 1998.
 
Auteur : Jeune Afrique


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé