LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Mme Soham Wardini, candidate de Yewwi Askan Wi pour la Ville de Dakar ?


Rédigé le Mardi 14 Septembre 2021 à 13:13 | Lu 105 fois | 0 commentaire(s)


​Il y a une semaine, « Le Témoin » faisait état de tractations dans coulisses de la coalition Yewi-Askanwi pour constituer des listes en perspective des locales de janvier prochain. Les choses viennent de plus en plus claires en ce qui concerne le schéma secret élaboré pour la ville de Dakar. Sauf miracle, l’actuelle maire de Dakar, Mme Soham Wardini, sera candidate de Yewi-Askanwi pour la Ville de Dakar bien qu’elle soit de l’ Afp de Moustapha Niass (Bby).


Mme Soham Wardini, candidate de Yewwi Askan Wi pour la Ville de Dakar ?
Nous avions dévoilé un coin du voile relatif aux tractations des pré-investitures au sein de la coalition de Yewi-Askanwi regroupant trois grandes locomotives politiques : Pastef de Ousmane Sonko, Taxawu Senegal de Khalifa Sall et Pur (Parti de l’Unité et du Rassemblement) de Serigne Moustapha Sy. Des locomotives qui tirent de nombreux wagons alliés.

Depuis la création de cette coalition, chaque parti ou mouvement membre y va de ses propres manœuvres pour tenter d’arracher une tête de liste ou une place éligible sur les listes. Il semble que les choses deviennent de plus en plus claires malgré quelques nuages qui couvrent ça et là le ciel de Yewi-Askanwi. D’abord, il faut préciser que les fondateurs-coalisés auront moins de problèmes dans les autres localités du pays qu’à Dakar, Saint-Louis et Guédiawaye où s’annoncent les « mères » des batailles.

Sauf miracle ou changement de dernière minute, Khalifa Sall de Taxawu-Senegal devrait porter son choix sur l’actuelle maire de Dakar, Mme Soham Wardini, pour diriger la liste de la coalition Yewi-Askanwi en direction des prochaines élections locales prévues le 23 janvier 2022. Dans ce cas de figure, Barthélemy Dias serait largué. En tout cas, l’actuelle maire de Dakar, Mme Soham Wardini, malgré son appartenance à l’Afp de Moustapha Niasse — où elle serait toutefois en rupture de ban —, rassurerait mieux Khalifa Sall de par sa loyauté et sa disponibilité à gérer les intérêts politiques de Taxawu-Sénégal.
Quant à Barthtelémy Dias, connu pour sa combativité aux cotés de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, son principal problème c’est qu’il ne rassure pas ce dernier !

Aux yeux de certains responsables de Taxawu Sénégal, ce serait trop risqué de confier une mairie aussi stratégique que celle de la ville de Dakar à un homme aussi courageux et fougueux que Barthélémy. Un homme imprévisible, aussi, et auquel personne ne pourrait dicter la conduite politique à tenir. Malgré le programme concocté par Barth et ses arguments pour la mairie de la Ville de Dakar, Khalifa Sall, qui veut sauvegarder ses intérêts politiques, ne serait pas rassuré par le maire de Mermoz-Sacré Coeur.

La ville de la capitale entre les mains de Barthélémy Dias ferait de lui le patron de Taxawu-Dakar et créerait les conditions d’une dualité au sommet du mouvement des socialistes opposants. Toujours est-il que pour maintenir la dynamique de consensus au sein de Yewi-Askanwi, Khalifa Sall aura déjà le soutien d’Ousmane Sonko sur le choix de Mme Soham Wardini.

Guédiawaye, jeu ouvert !
En ce qui concerne la ville de Guédiawaye, le jeu est ouvert ! Alpha Ba, coordonnateur de Pastef et bénéficiant de l’influence d’Ousmane Sonko, attend d’être investi candidat de Yewi Askanwi pour essayer de battre Aliou Sall qui cherche à rempiler. El Hadj Malick Gackou, président du Grand Parti, cherche, lui, à obtenir le soutien de Khalifa Sall et le renoncement de Ameth Aidara avoir des chances de voir prospérer sa candidature. D’ailleurs, ses lieutenants travaillent à avoir l’appui de « Guédiawaye laa Bokk » pour la validation de la candidature de Malick Gackou.

A Saint-Louis, Yewi Askanwi cherche le meilleur profil entre Dethié Fall, Aba Mbaye, Bamba Dièye et Pape Gueye de Pastef pour aller à l’assaut de Mansour Faye, maire de la commune. En dehors de ses ambitions pour la mairie de Tivaouane, Serigne Moustapha Sy du Pur, embarqué dans l’aventure par son talibé Khalifa Sall, se cherche toujours dans les sombres entrailles de Yewi Askanwi. Et ses camarades coalisés prient et égrènent leurs chapelets pour que Serigne-Bi ne trouve pas une lumière au bout du tunnel qui débouchera sur l’avenue Léopold Sédar Senghor

Le Témoin



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé