LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Modou Bara Dolly, l’exemple typique d’un malade mental en quête de buzz (par Moïse Rampino)


Rédigé le Mardi 28 Novembre 2017 à 21:36 | Lu 145 commentaire(s)



Décidément le ridicule ne tue plus au Sénégal. Si non beaucoup de parasites qui s’activent sur le champ politique se serraient terrer depuis belle lurette. Profiter des débordements exagérés d’un activiste pour se faire bonne presse, il faut être un véritable profitard doublé d’un écervelé pour agir de la sorte. Assane Diouf est un cas particulier. Nous sommes ici en face d’un individu qui a perdu tout espoir du fait de l’incurie d’un gouvernement qui a décidé de faire du rapatriement de ses compatriotes établis aux Etats-Unis un projet gouvernemental. Si Assane Diouf se met à insulter à tout bout de champ c’est parce qu’il souffre psychologiquement. Et il n’y a pire souffrance que celle psychologique. C’est donc un mécontentement teinté de désespoir qu’il extériorise. Si un être humain qui dans un passé récent vivait la belle vie en revient à vouloir mourir c’est parce que pour lui sa vie n’a plus de sens. Comme ces jeunes qui se perdent dans les geôles Lybiennes ou qui sont dévorés par les requins de l’océan atlantique. Ce gouvernement est en train d’étouffer cette jeunesse Sénégalaise qui de guerre lasse préfère mourir que de continuer à subir les affres d’un régime politique tourné uniquement vers les intérêts de la dynastie Faye-Sall. Ceci étant dit aucun Sénégalais de bonne foi ne tolère ces invectives. L’insulte est l’arme des faibles, l’arme de ceux qui n’ont pas d’argument. Assane Diouf vu son niveau scolaire ne peut qu’insulter, c’est sa manière de s’exprimer vu qu’il n’a pas les ressources intellectuelles pour argumenter. De ce point de vue, nous ne cautionnons aucunement ces insultes même à l’égard du président Macky Sall. Le père de nation Sénégalaise, Abdoulaye Wade, en le recevant à Fann à chercher à le raisonner en le suppliant de cesser les insultes. Pour preuve, Assane Diouf à sa sortie d’audience a fait un live pour dire que le président Wade lui a intimé l’ordre de cesser les médisances et les invectives. Mais que peut faire le président Wade face à un adulte que même sa mère ne peut raisonner. Assane Diouf est un homme majeur et vacciné et personne ne peut lui faire faire ce qu’il ne veut pas faire. Après tout, il est un homme libre et non animal qu’on dirige selon son bon vouloir. De là à imputer tous ses faits et gestes à Me Madické Niang et Me Wade il faut être un véritable débile mental pour agir de la sorte. Ce jet-setteur et faux marabout qui faisait chanter des femmes mariées au point de menacer de divulguer les vidéos de leurs ébats sexuels en plein mois de ramadan n’a aucune leçon à nous donner. Au lieu de remercier le président Wade qui l’a fait sortir de prison après avoir purgé un seul mois de prison pour des faits aussi graves le voilà qui ressurgit pensant que nous sommes amnésiques. Ce marabout alimentaire qui fait la honte à tous les gens doués de raison et de bon sens devrait passer le restant de son existence à égrener son chapelet pour demander pardon à Allah pour tout le mal qu’il a commis. C’est en tout cas mieux pour vous Modou Bara Dolly que de chercher à nous baratiner avec ces histoires à faire dormir debout. 

Eternel Wadiste 


Moise Rampino


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV