LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Moussa Baldé (DgSodagri): «Si Wade est logique, ses députés ne siégeront pas à l’Assemblée»


Rédigé le Samedi 12 Août 2017 à 17:59 | Lu 117 fois | 0 commentaire(s)



Moussa Baldé (DgSodagri): «Si Wade est logique, ses députés ne siégeront pas à l’Assemblée»

Membre éminent de l’Apr, coordonnateur du Réseau des Universitaires Républicains et Directeur général de la Sodagri, Moussa Baldé analyse les résultats de Benno Bokk Yakaar, qui a perdu la commune de Kolda mais a gagné le département durant ces législatives.

Le président du Conseil départemental de Kolda n’a pas manqué de répondre à Wade et sa coalition qui se sont insurgés contre l’organisation du scrutin et contesté les résultats.

M. Baldé, Wade et ses alliés ont menacé de boycotter les futures élections si c'est le Président Macky Sall et son gouvernement qui les organisent. Que pensez-vous d'une telle menace?

Je pense que c’est du bluff. J’ai suivi la conférence de presse organisée par Abdoulaye Wade et ses alliés. Cela avait plus les allures d’une pièce de théâtre mal répétée. Le grand metteur en scène Wade a sans doute oublié de briefer tous les acteurs. Cela a abouti à une vraie cacophonie. Durant cette farce de mauvais goût, Me Wade a présenté ce fameux livre blanc qui n’a de blanc que le nom, car c’est un livre rouge pour le Sénégal. Maître Wade et ses alliées étant conscients qu’ils ne pourront pas empêcher le Président Macky Sall d’obtenir un second mandat invitent le peuple sénégalais à suspendre la démocratie et l’Etat de droit pour basculer dans l’anarchie. Ils comptent installer le chaos pour reprendre le pouvoir ce qui est leur unique ambition. Mais le même peuple sénégalais qui s’était dressé contre eux en 2011 le fera avec plus de détermination encore aujourd’hui et demain.

De quelle cacophonie parlez-vous ?

Prenons par exemple les interventions de M. Diop Decroix et de Pape Diop. Le premier fait une tentative laborieuse d’une preuve par 9 pour légitimer une idée bien sûre fausse que les résultats étaient préfabriqués. Le second se réjouit des résultats de leur coalition et justifie leur défaite au niveau national par l’éclatement de Manko ! Je vous épargne la liste des incohérences que j’ai pu noter tout au long de cette si longue conférence de presse. Je ne pense pas qu’il y a un pays au monde où on organise des élections parfaites. En tout cas elles ont permis avec un taux de participation qui ferait rêver les plus grandes démocraties, à près de trois millions de Sénégalais d’exercer leur droit de vote dans le calme et dans une absolue transparence. Enfin j’espère que Wade et sa coalition iront jusqu’au bout de leur logique.

En quoi faisant ?

S’ils sont logiques avec eux-mêmes, leurs députés ne siégeront pas à l’Assemblée nationale puisqu’ils contestent l’élection. On ne peut pas affirmer être élu frauduleusement et voter les lois de notre pays, c’est inacceptable. J’espère vraiment qu’ils seront conséquents et assumer leur position. 

Vous avez perdu la commune de Kolda, mais préservé le département. Comment vous y êtes parvenus ?

Lors d’une élection législative, le collège électoral c’est le département. A ce titre nous avons largement gagné le département avec plus 6500 voix. Maintenant nous avons perdu dans la commune capitale. Il faut faire une analyse rigoureuse et courageuse de la situation et proposer des solutions au Président de la coalition. Pour le moment je me réjouis du fait que le Fouladou rural ait plébiscité le Pse notamment le Pnar avec le slogan Kolda nourrit Kolda. Nous espérons que l’ascenseur social qu’est le Pudc va accentuer cela d’ici 2019. L’objectif pour moi étant de faire en sorte que le Président Macky Sall soit aux alentours de 60% au premier tour dans notre département en 2019. 

Comment se passe l’hivernage du côté de l’Anambé?

Il faut dire Anambé et le reste de la Casamance car la Sodagri est présente maintenant dans toute la Casamance naturelle et même sur une partie de la région de Tambacounda. Nous sommes presque au milieu de l’hivernage. C’est quasiment la fin des semis. Je suis très satisfait des résultats à mi-parcours que nous avons obtenus cette année. L’hivernage se comporte très bien pour le moment. La pluviométrie est correcte et les pluies bien réparties dans le temps et dans l’espace, ce qui est de bonne augure pour la suite. En termes d’emblavures, notre objectif pour le périmètre aménagé du bassin de l’Anambé c’était de le saturer.

Cet objectif est atteint. Les dernières informations venues de la direction technique indiquent que l’objectif de 4000 ha pour le périmètre aménagé est légèrement dépassé. En ce qui concerne les vallées plateaux et bas-fonds, nous avions un objectif de 80.000 ha. Le dernier rapport que j’ai reçu fait état de plus de 60.000 ha semés. Nous ferons la situation définitive d’ici la fin août. Avec au moins 65.000 ha, je pense que nous pouvons être optimistes pour l’atteinte des objectifs qui nous ont été fixés par le Pnar. 

Auteur: Youssouf SANE




Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé