LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

ON NOUS PREND POUR DES IDIOTS...( PAR MAMADOU OUMAR NDIAYE)


Rédigé le Jeudi 13 Juin 2019 à 16:47 | Lu 279 commentaire(s)


On nous prie de croire que cette glorieuse justice couchée se débarrassera, croix de bois croix de fer, de ses chaînes pour une fois afin d’enquêter en toute indépendance et impartialité sur celui qui la tient sous sa botte.


ON NOUS PREND POUR DES IDIOTS...( PAR MAMADOU OUMAR NDIAYE)

On ne sait s’il faut en rire ou en pleurer. Choisissons d’en rire car, en ces temps de morosité, les occasions d’évacuer notre stress sont rares. Le frère du président de la République, Aliou Sall, on le sait, est englué dans une marée noire ayant pris la forme d’un scandale à 10 milliards de dollars révélé par la Bbc. Une marée qui risque d’éclabousser le kaftan immaculé du président de la République lui-même. Et pendant que les dénonciations fusent de partout, que le scandale enfle et dépasse nos frontières pour s’étendre au monde entier du fait du retentissement planétaire de l’affaire et aussi de l’influence de la BBC, que trouve le gouvernement pour éteindre le feu et se tirer d’affaire ? Eh bien, il instruit le Procureur général d’ouvrir une enquête ! Ce n’est pas une blague : pour être lavé plus blanc, pour être débarrassé des souillures et salissures de cette marée noire plus grave que celle de l’ « Amoco Cadiz », on nous dit que toute la lumière va être faite par la justice sénégalaise.

Encore une fois, ce n’est pas un gag : cette même justice qui a fini de faire la preuve de son asservissement et de son aplatissement devant le président Macky Sall, cette même justice qui a été son bras armé pour jeter en prison ses plus sérieux adversaires à la dernière présidentielle — du moins ceux qui devaient l’être —, cette même justice qui avait mis sous le coude voire dormi sur les dossiers du Coud, du Prodac, sur la première affaire Aliou Sall, on en passe et des meilleures, est chargée d’enquêter sur un scandale au centre duquel on trouve le propre frère du président de la République avec de possibles ramifications vers le président lui-même ! Mieux, l’on nous prie de croire que cette glorieuse justice couchée se débarrassera, croix de bois croix de fer, de ses chaînes pour une fois afin d’enquêter en toute indépendance et impartialité sur celui qui la tient sous sa botte. Ce n’est pas Noël, voyons, et puis, de toutes façons, les adultes que nous sommes, et même les enfants d’ailleurs, ne croient plus au Père Noël. Le Parquet n’étant dans nos pays, et c’est encore plus vrai au Sénégal, qu’une marionnette de l’Exécutif, et le président Macky Sall excellant dans l’art de tirer les ficelles, Lansana Diaby et Serigne Bassirou Guèye voudraient nous faire croire qu’ils oseraient mettre en cause le cas échéant le frère du président. On nous prend pour des idiots, assurément !

Le Proc renverse la charge… de l’enquête !

C’est bien connu que quand on veut noyer un problème, on créée une commission d’enquête. Dans le cas d’espèce, on saisit sa justice tellement aux ordres qu’elle en est en permanence au garde-à-vous, le doigt sur la couture du pantalon. L’on est d’autant plus fondés à être sceptiques quant aux résultats de cette enquête à décharge pour Aliou Sall et son président de frère que la méthode d’investigation elle-même est sujette à caution. En effet, qu’a trouvé le redoutable casseur d’opposants Serigne Bassirou Guèye pour faire éclater la vérité ? Lancer un appel à délation des citoyens !

Eh oui, au lieu de demander aux limiers de la Dic et de la Section de recherches d’user de leurs techniques pour obtenir le plus d’informations possible sur ce scandale à 12 milliards, le proc préfère renverser la charge… de la preuve ou, plutôt, de l’enquête : c’est aux citoyens scandalisés et demandant que justice se fasse d’apporter aux policiers et gendarmes toutes les informations dont ils disposent sur le scandale dont il est saisi par son patron : le ministre de la Justice. Et aussi par le patron de celui-ci. Comme aux heures les plus sombres de la collaboration, en France, on demande donc aux citoyens de se dénoncer les uns les autres et même aux journalistes de… collaborer ! Comme de vulgaires collabos. On compte surtout sur les Sénégalais patriotes pour qu’ils disent aux policiers et aux gendarmes quels sont les mauvais citoyens qui ont fait fuiter le fameux rapport de l’Ige sur l’affaire Frank Timis…

Un rapport dont on nous dit pourtant qu’il n’a jamais existé ! Bref, cette saisine par les autorités de la justice pour enquêter sur le scandale à 12 milliards de dollars salissant Aliou Sall, c’est une pure comédie, une volonté de noyer le poisson dans la marée noire. Quant à la conférence de presse d’hier du procureur de la République, ce n’est rien d’autre que du foutage de gueule !

Le président de la République ne cessera donc jamais d’insulter l’intelligence des Sénégalais…




Dans la même rubrique :
< >

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV