LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Pds : Les 95 membres désignés par Wade pour vendre les cartes créent une rébellion


Rédigé le Mardi 13 Mars 2018 à 10:09 | Lu 421 fois | 0 commentaire(s)



Pds : Les 95 membres désignés par Wade pour vendre les cartes créent une rébellion

Un vent de rébellion secoue le Parti démocratique sénégalais (Pds). A la source, la mise en place d'une commission de vente des cartes par le Secrétaire national Me Abdoulaye Wade. Les membres désignés par ce dernier ne contentent pas certains cadres du parti.

 
La décision de Me Abdoulaye Wade de mettre en place une commission de vente des cartes n'est pas partagée par certains libéraux de souche. Ces derniers ne sont pas sur la même longueur d'onde que leur secrétaire général national sur la question.  

Selon le journal "Les Echos", ces cadres libéraux contestent le nombre de 95 membres de la commission. Pour eux, c'est du jamais vu, dans la mesure où une commission de vente de cartes normale compte une quinzaine de membres. Ensuite, les "rebelles" contestent les profils de la plupart des membres.  
En effet, selon les informations du journal, la commission est composée en majorité de "novices" à qui on reproche de n'avoir jamais eu la carte de membre du Pds et qui ne connaissent rien du fonctionnement du parti, encore moins de son implantation. 
On reproche également auxdits novicesde n'avoir jamais été commissaires de parti, encore moins superviseurs. 

Les contestataires ne comptent pas laisser le "Pape du Sopi" leur imposer des gens qui n'ont aucune expérience et aucun vécu au sein du Pds. Ils menacent de sortir du bois, si la direction du parti ne change pas d'orientation.
 
 

L'attitude de Karim Wade dérange

 
Ces cadres du parti, qui menacent d'entrer en rébellion, sont convaincus qu'à un peu moins d'un an de la Présidentielle, l'heure n'est plus à la vente de cartes. Ils poussent le parti à plutôt "mettre en place un programme cohérent, identifier son candidat (même s'ils ne sont pas contre la candidature de Karim Wade) et le vendre aux Sénégalais". 
Ils soulignent que les autres partis et leurs potentiels candidats déclarés sont en train de sillonner le pays et sont de plus en plus connus et suivis par les populations. Ils rappellent que le Pds devait commencer une tournée nationale depuis fin novembre, mais peine à s'exécuter. 
Mais ce qui dérange le plus ces cadres, c'est que les gens qui se réclament de Karim Wade sont en train de faire des tournées, financées par le fils de Wade. 
 
Pressafrik



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé