LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Pour un choix libre et éclaire le 31 juillet (Nicolas Silandibithe Bassene)


Rédigé le Jeudi 28 Juillet 2022 à 11:29 | Lu 60 commentaire(s)



Pour un choix libre et éclaire le 31 juillet (Nicolas Silandibithe Bassene)
En démocratie, les élections sont le premier et le plus simple des modes d'action. Le 31 juillet 2022 se tiendront les élections législatives au Sénégal pour choisir les députés devant siéger à l’hémicycle. Voter est un droit, c'est aussi un acte citoyen qui permet de choisir ses représentants à l'occasion d'un scrutin permettant d'exercer sa citoyenneté. Qui choisir pour ces législatives ?
 
Dimanche le peuple sénégalais va choisir des hommes et des femmes qui doivent siéger au parlement pour cinq bonnes années à moins que l’extraordinaire se produise et qui bénéficieront des privilèges extrêmes (voiture de fonction, carburant, indemnités, caisse noire…). Ces fortes sommes qui les garnissent ne sont en fait l’argent du pauvre contribuable sénégalais. Par conséquent, les députés entretenus par le peuple n’ont qu’un droit celui de représenter dignement ce même peuple s’ils sont conscients bien sûr.


En effet, les différentes législatures précédentes nous ont enseigné et nous ont manifestement fait voir deux types : les députés et les dépités. Est député, ce représentant conscient de sa mission de légiférer des lois qui vont dans l’intérêt général de la nation, de faire des propositions de lois, des amendements utiles et de contrôler l’action du gouvernement. Par contre, le dépité quant à lui est soucieux de ses intérêts personnels, inconscient d’être entretenu par le peuple et est à la solde d’un leader ou parti politique contrairement à sa mission de représentant du peuple.



Cette cartographie nous donne les armes suffisantes pour bien choisir nos futurs représentants. L’objectif du vote c’est faire le bon choix. Et le bon choix ne peut occulter l’identification de ses priorités dans les différents programmes électoraux sans subir l’influence des personnes de l’entourage, d’écouter les débats, de lire les programmes, de chercher à connaître plus les profils des candidats de nos localités. Voilà des exemples de sources d’information qui permettent à chacun d’élire le ou les candidat·es qui lui correspond(ent). Ce faisant, cela nous permet d’élire la députée ou le député qui aura pour mandat de défendre vos intérêts et de faire part de vos préoccupations. C’est pourquoi il est important de voter. Mais se plaindre sans agir ne changera rien, les hommes politiques seront toujours les mêmes. Voter nous donne encore la possibilité de choisir nos dirigeants, ceux à qui l'on fait confiance, ceux dont les opinions sont les plus proches des nôtres ou, à défaut, d'écarter ceux que l'on ne veut absolument pas avoir comme élus.



Cependant, même si tous les candidats nous paraissent "mauvais", il est néanmoins nécessaire de voter pour éliminer les pires. Entre la peste et la grippe, il vaut mieux choisir la grippe. C'est notre avenir qui est entre nos mains puisque par notre vote nous désignons ceux qui seront chargés de nous représenter. En attendant d'avoir mieux, on évite le pire. Par conséquent, ne pas voter, c'est laisser les autres décider pour nous. C'est se priver du moyen le plus simple de peser sur notre destin.


C’est pourquoi étant citoyen, acquittons-nous de notre devoir, ayons un choix libre. Nos voix ne sont pas de la marchandise, nous ne les vend pas. Votons par conviction et par raison et mettons de côté les émotions et les partisanneries de complaisance. Votons des députés affranchis, conscients de leurs missions et qui ne seront pas à la solde d’aucun parti ou leader politique. En fin, votons pour une Assemblée Nationale qui portera l’identité de représentant du peuple, libre et souveraine.
Plus jamais des députés arrogants, bagarreurs, insulteurs au soir du 31 Juillet 2022.
 
En définitive, le vote est l'acte de citoyenneté par excellence, c'est le moyen de faire fonctionner la démocratie et, par conséquence de protéger nos libertés. Une démocratie ne peut vivre que si les citoyens s'approprient le processus politique, à commencer par les élections, comme une responsabilité, comme un devoir et aussi d’avoir des chambres comme l’Assemblée Nationale pour équilibrer et apporter de la vitalité à la démocratie.


Nicola
s Silandibithe Bassene
Coordinateur mouvement citoyen
Agir Maintenant pour une Emergence Nouvelle (AMEN)


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV