LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation : "L’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance", Dr Dogo Seck


Rédigé le Mercredi 7 Décembre 2016 à 12:31 | Lu 102 commentaire(s)


Le processus d’élaboration du manuel des procédures de suivi-évaluation vient d’être lancé au cours d’un atelier organisé par le Projet d’Appui aux Politiques agricoles (PAPA), en partenariat avec l'Usaid-Sénégal, pour partager et informer sur la note d’orientation de la tutelle et le chronogramme devant permettre l’élaboration dudit manuel. Cette rencontre a été présidée par Monsieur le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Dogo Seck qui n’a pas manqué de préciser que « dans chaque programme et chaque projet, il y a un système pour suivre les actions mais il faut un cadre informatisé pour harmoniser la gestion des connaissances ».


Présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation : "L’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance",  Dr Dogo Seck
Le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Dogo Seck qui a représenté, hier, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, lors de la présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation, a soutenu que «l’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance. Par conséquent, il est urgent d’asseoir un système harmonisé de suivi-évaluation en mobilisant les ressources humaines, matérielles et financières nécessaires pour sa mise en œuvre ».

«Il est bien vrai qu’au niveau de chaque programme et chaque projet, il y a un système pour suivre les actions mais si nous arrivons à harmoniser nous pourrons éviter une dispersion des éléments », a-t-il ajouté avant de dire que « c’est sur la base de ce constat que le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural a adressé une requête à l’Usaid qui a bien voulu accepter cette requête, en répondant favorablement par l’approbation du Projet d’Appui aux Politiques Agricoles (PAPA) dont une des missions est de mettre en place un système informatisé de suivi-évaluation et de gestion pour le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural à travers un processus participatif et inclusif ».

Pour le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural « avoir un système de suivi-évaluation et de gestion des connaissances commence par avoir un manuel harmonisé qui permet de dire « qu’est-ce qu’on veut faire ? », « comment va-t-on le faire ? », « quelles articulations faut-il faire entre les systèmes existants de manière à arriver à une co organisation pour donner l’information en temps réel, mais aussi et surtout prendre l’information partout où elle est, en vue de prendre les bonnes décisions pour la partager avec toute la rigueur et la transparence requises ».

De son côté, Dr Mbène Dièye Faye, coordinatrice de PAPA a rappelé le diagnostic fait sur le terrain : « nous ne sommes pas partis du néant car il y avait un existant confiné dans un rapport qui a fait la synthèse de toutes les initiatives en matière de suivi-évaluation. Donc, quand nous avons terminé la revue documentaire, nous nous sommes rendus auprès des structures qui étaient directement impliquées dans la conduite de ces initiatives pour apprendre davantage de la non fonctionnalité de ces initiatives. Après ces informations, nous avons fait toutes les régions pour échanger avec les directions régionales et services départementaux de développement rural sur leur compréhension des systèmes de suivi-évaluation et d’information au niveau du Ministère. A l’issue de ce diagnostic global, nous avons sorti certaines recommandations sous forme d’axes pour l’élaboration d’un plan d’action qui devrait répondre à cette préoccupation concernant l’absence de ce système harmonisé. Donc, c’est un processus que nous devrions démarrer parce que la visite de terrain a confirmé que c’est un gap qui devait être comblé. Il s’agira, donc, de sortir un document consensuel harmonisé.

Avec cette rencontre nationale qui marque le début du processus, le PAPA compte tenir, dans les prochains jours, d’autres ateliers régionaux de conception et de renforcement de capacités en ciblant quatre groupes (groupe 1 pour Dakar, Thiès, Fatick et Diourbel, groupe 2 pour Kaolack, Kaffrine, Tambacounda et Kédougou, groupe 3 pour Ziguinchor, Kolda et Sédhiou et enfin le groupe 4 pour Louga, Saint-Louis et Matam) à l’issue desquels le manuel sera validé pour une mise en œuvre du système.

Rappelons que le Projet d’Appui aux Politiques Agricoles (PAPA), dans sa mission, vise la création d’un système plus performant de formulation, de mise en œuvre et de suivi-évaluation des politiques agricoles au sein du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Ce projet est une initiative de Gouvernement du Sénégal financée par l’Usaid-Sénégal dans le cadre de « Feed The Future » et mise en œuvre pour une période de 3 ans.  

Présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation : "L’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance",  Dr Dogo Seck

Présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation : "L’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance",  Dr Dogo Seck

Présentation du manuel des procédures de suivi-évaluation : "L’agriculture est un secteur, par excellence, porteur de croissance",  Dr Dogo Seck


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé