LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Procès de Karim Wade : 99 milliards dans les 30 comptes de Monaco


Rédigé le Mercredi 4 Février 2015 à 09:55 | Lu 298 fois | 0 commentaire(s)



Procès de Karim Wade : 99 milliards dans les 30 comptes de Monaco
A la suite de Bibo Bourgi, la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a interrogé, hier, l’expert comptable désigné par la commission d’instruction de la Crei. Revenant sur les comptes de Monaco qui appartiennent, entre autres, à Ibrahima Ibou Khalil, Mamadou Pouye, Karim Wade, Abo Mbaye Sall a relevé plusieurs mouvements, dont un de 99 milliards, entre 2002 et 2013.
 

Malgré l’absence du principal mis en cause, Karim Wade et des avocats de la défense, l’audience suit son cours. Après Bibo Bourgi, présumé complice de Karim Wade, l’expert comptable, Abo Mbaye Sall, désigné par la commission d’instruction de la Crei, est longuement revenu sur les mouvements notés dans les comptes bancaires de Monaco. A l’en croire, 99 milliards de nos francs ont transités dans ces comptes, entre 2002 et 2013. «Il y a eu des sommes qui sont parties du Sénégal vers Monaco. Cependant, on n’a pas vraiment de documents l’étayant», dira-t-il, indiquant que deux versements ont été notés dans le compte de Karim Wade. «1 milliard 240 millions a été découvert dans le compte de Karim Wade à Monaco. Cet argent provient de Karim Wade qui a eu à verser, en 2003, 474 millions 980 milles francs. Le deuxième versement a été fait par une personne non identifiée, en 2007 et le montant est estimé à 2 millions de dollars», a expliqué l’expert, selon qui, il n’y a pas eu de retrait dans le compte. 
 
Les différents mouvements dans les comptes
Pour Ibrahima Abou Khalil, nous dit l’expert, il y’a eu, entre 2002 et 2013, un versement de 17 milliards 300 millions, provenant de MA Enegeniory, Dahlia Corporate, Coral, Menzies Afrique. «Sur la même période, 15 milliards ont été retirées par des personnes physiques, c'est-à-dire Mamadou Pouye, Karim Abou Khalil, Ibrahima Abou Khalil et Ibrahim Awali», a révélé Abo Mbaye Sall qui a donné les détails des différents mouvements notés dans les 30 comptes localisés à Monaco. Selon lui, on peut constater, dans le compte de Karim Abou Khalil, un versement de 3 milliards 630 millions provenant de personnes morales. Et dans ce même compte, un montant d’un milliard 824 millions a été retiré, entre 2005 et 2012, par Afaf Bourgi, Anta Labeny, entre autres. Entre 2006 et 2013, Mamadou Pouye a versé 2 milliards 640 millions qui résultent de la personne morale Menzies Afrique Sa Ma engeneie. Sa femme a retiré 1,342 milliard. «J’ai fait des virements à mon épouse. Je ne sais pas combien, mais ce n’est pas 1,340 milliard.  Si j’ai fait des virements à mon épouse, ça veut dire que cet argent n’appartient pas à Karim Wade. Et, je n’ai aucun moyen de les vérifier. Tous les chiffres ont été communiqués aux parties. Elles ont reçu tous les documents provenant des comptes de Monaco», a indiqué Mamadou Pouye.

Un double comptage
«Nous avons utilisé la méthode comptable universelle rigoureuse qui retrace exactement les documents. Il est impossible qu’on constate un enregistrement deux fois, sauf erreur. On peut ressortir les documents en possession de la Crei, relevé par relevé, et on constatera que ce sont les mêmes. Il n’y a pas eu de doublon. D’ailleurs, tous les mouvements de crédits n’ont pas été comptabilisés. On a minoré. Nous n’avons pas pris toutes les opérations. L’objectif de notre mission, c’est de comprendre la nature des opérations, mais pas de faire une comptabilité, pour avoir une solde», a déclaré l’expert. Mamadou Pouye et Bibo Bourgi ont défendu la possibilité d’avoir un double emploi des transactions dans les différents comptes. Le premier nommé a expliqué que pour avoir cette somme de 99 milliards, les experts comptables ont fait, en terme simple, le cumul des flux sur les 30 comptes bancaires. Pour Mamadou Pouye, il y a, sans doute, des sommes versées dans le compte des sociétés qui vont être débitées pour être partagées de manière proportionnelle aux actionnaires des différentes sociétés. Ainsi, précise-t-il que la somme peut-être comptabilisée, lorsqu'elle est passée dans le compte des sociétés et dans le compte d'actionnaires des sociétés, d'où la possibilité de doublons.

Les proportions des versements
A propos des transactions effectuées dans les comptes Ahs, Abs, entre autres structures localisées à Monaco, l’expert dira, pour Dahlia Corporate, que les versements enregistrés, entre 2003 et 2013, sont de 3 milliards 800 millions et provenaient d’une personne non identifiée et de la structure Braudel Investement. Concernant Abs Corporate, un versement de 3 milliards 625 millions a été effectué dans ce compte, entre 2002 et 2013. Un autre expert comptable, Ibrahima Diouf, administrateur provisoire de la société Hardstand, a pris la relève. Son audition se poursuivra, aujourd’hui, devant la barre de la Crei.

Rewmi



Nouveau commentaire :

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé