LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Qualité de vie au Sénégal : Amélioration dans toutes les dimensions à l’exception de l’Environnement


Rédigé le Lundi 22 Juin 2020 à 12:17 | Lu 625 commentaire(s)



Qualité de vie au Sénégal : Amélioration dans toutes les dimensions à l’exception de l’Environnement
Le Sénégal est à la moitié du chemin vers la cible globale visée (au plus tard en 2030) en terme de qualité de vie. C’est ce qui ressort de la deuxième édition du rapport sur l’indice national de la qualité de vie (INQV) au Sénégal, réalisée par le Bureau de Prospective Économique (BPE).
« En 2018, le Sénégal obtient un score de 49,3 sur 100 et réalise donc la moitié du chemin vers la cible globale visée (au plus tard en 2030) en terme de qualité de vie » explicite le rapport. Cependant entre 2015 et 2018, toutes les dimensions qui constituent la qualité de vie ont connu des améliorations à l’exception de la dimension « Environnement » révèle l’étude. « En effet, avec cette dimension, le ratio « reboisement/déboisement » a connu une baisse progressive depuis 2015, passant de 1,48 à 0,51. Les dimensions «Education» et « cadre de vie (eau, assainissement, logement)» sont restées stables durant la même période. La dimension « Santé-Nutrition», grâce à son poids dans l’indice et à sa forte évolution sur toute la période, est la composante qui contribue le plus à la hausse de la qualité de vie durant la période 2015-2018 », lit-on sur le rapport.  
Les dimensions « Infrastructure-TIC-Energie », « Revenu-Inégalités-Pauvreté » et « Protection Sociale » ont également contribué à l’amélioration de la qualité de vie entre 2015-2018. Cette forte contribution de ces dimensions s’explique par une progression remarquable (selon les cibles fixées à 2030) du secteur des TIC avec l’amélioration de la connexion à l’Internet à haut débit fixe pour 100 habitants. Au niveau des infrastructures, il est noté une amélioration du réseau routier classé en bon et moyen état (en % de routes revêtues) ainsi que de l’indice d'accessibilité rurale. L’accès renforcé de la population à l’électricité explique également la forte contribution de la dimension « Infrastructure-TIC-Energie » dans l’évolution nationale de la qualité de vie, renseigne la même source.  Enfin, la contribution de la dimension « Revenu-Inégalité-Pauvreté » est globalement due à l’augmentation du revenu par tête au cours de la période 2015-2018 ainsi qu’à la réduction des inégalités au niveau national avec l’évolution des scores de l’indice de Gini. La protection sociale, caractérisée par l’extension de la couverture du risque maladie et à l’augmentation du budget de l’Etat destiné aux programmes d'assistance sociale, a permis à cette dimension de contribuer positivement à la progression de la qualité de vie des Sénégalais.  La dimension « finance » et la dimension « sécurité » ont aussi contribué à l’amélioration de la qualité de vie depuis 2010. En effet, plusieurs stratégies sont mises en place pour étendre l’inclusion financière et faciliter l’accès de la population à la microfinance. Pour ce qui est de la sécurité de la population, on note une progression du taux de couverture en postes et commissariats de police ainsi qu’en postes et brigades de gendarmerie.
La dimension « Emploi » conclut l’étude, a contribué positivement mais faiblement à la qualité de vie de la population. Ce résultat est dû à la diminution du taux de chômage entre 2015-2018. Cependant la vulnérabilité des travailleurs ralentit la contribution de cette dimension à l’amélioration de la qualité de vie.


ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV