LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

RÉTENTION D’URINE, PALPITATIONS CARDIAQUES, MYDRIASE, HYPERTENSION, PERTE DE CALCIUM OSSEUX..


Rédigé le Vendredi 1 Avril 2022 à 12:05 | Lu 115 commentaire(s)



RÉTENTION D’URINE, PALPITATIONS CARDIAQUES, MYDRIASE, HYPERTENSION, PERTE DE CALCIUM OSSEUX..

La prise de médicament pour gagner du poids, phénomène très récurrent ces derniers temps, n’est pas sans effets néfastes pour l’organisme, la santé en général. Interrogé sur les conséquences du recours à des médicaments pour grossir, Dr Bamba Dieng, médecin-généraliste à l’hôpital de Pikine, alerte sur le fait que l’usage de comprimés, gélules, pilules, injections, poudre… peut favoriser l’apparition d’effets indésirables. «Certains antihistaminiques peuvent entrainer une somnolence, une baisse de la vigilance, une rétention d’urine, une constipation, des palpitations cardiaques ou une mydriase (augmentation du diamètre de la pupille). Les corticoïdes peuvent entrainer l’hypertension artérielle et l’augmentation de la glycémie, la diminution de la capacité de cicatrisation des plaies, la perte de calcium osseux (pouvant causer l’ostéoporose), et les problèmes physiques», met en garde Dr Dieng.

Même si nombre de personnes trouvent ces médicaments dans des circuits non officiels, certaines s’en procurent directement dans des officines de de pharmacie, avec ou parfois même sans ordonnances. Alors que d’autres usent et abusent d’une prescription médical obtenu dans ce sens à des circonstances bien précises. Sur ce, le médecin-général déclare que «les pharmaciens, lors de la délivrance des médicaments, doivent rappeler aux patients les risques liées à leur utilisation. Et certains médicaments sont soumis à des conditions de prescription et de délivrance particulières».

Revenant sur les manifestations de cette prise de médicaments, Dr Bamba Dieng souligne que «les antihistaminiques favorisent une grande sensation de faim et donc l’envie de manger. Or, cette sensation de faim est durable et ne se calme pas facilement. La personne pourra, dès lors, ingurgiter plus de nourriture que d’habitude ; ce qui peut suffire à lui faire prendre des kilos…» Et d’ajouter : «Les corticoïdes favorisent la faim et le stockage de la graisse et provoque une redistribution très particulière des cellules graisseuses (lipodystrophie).

En effet, ces dernières se concentrent sur le visage, lui donnant une forme arrondie très caractéristique, forment une bosse au niveau de la nuque et favorisent l’augmentation du tour de taille». Suffisant pour que, face à tous ces dégâts, Dr Dieng conseils les utilisatrices de ces médicaments arrêter leur prise. «Il faut impérativement arrêter car l’usage détourné d’un médicament est totalement déconseillé. Cependant, on peut utiliser des apéritifs mais d’une manière prudente et, mieux, sous surveillance médicale», insiste-t-il.

Relevant que parmi les médicaments utilisés pour prendre du poids, il y a : les antidépresseurs, l’injection d’insuline, la cortisone, les antihypertenseurs (pour soigner l’hypertension), les bêtabloquants (pour les troubles cardiovasculaires…)

KHADIDIATOU MENDY



ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV