LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Revue de presse du 10 août 2017-Le PDS et le boycott des futurs scrutins en exergue


Rédigé le Jeudi 10 Août 2017 à 10:50 | Lu 56 commentaire(s)



Revue de presse du 10 août 2017-Le PDS et le boycott des futurs scrutins en exergue
Le boycott des prochaines élections décidé par le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés de la coalition gagnante Wattu Sénégal est un des sujets en exergue dans les quotidiens reçus jeudi à l’APS.
 
Dénonçant "une mascarade électorale", Me Wade et ses alliés "décident de bouder les élections organisées par Macky Sall", rapporte Vox Populi.
 
"La coalition gagnante Wattu Senegaal a décidé de ne plus participer à des élections organisées par le président Macky Sall et son régime. C’est la principale information issue de la conférence de presse animée hier, par Me Wade et ses alliés", écrit le journal qui affiche à sa Une : "Wade et ses alliés boudent les élections (de 2019) et menacent Macky".
 
"Nous ne voulons plus à l’avenir participer à des élections organisées par Macky Sall. Nous ne permettrons même pas à Macky Sall de préparer une épreuve de manipulation, de trucage électoral. Wattu considère le scrutin du 30 juillet comme une non-élection", a déclaré, entre autres, Me Wade.


La coalition gagnante Wattu Senegaal, dirigée par l’ancien président Abdoulaye Wade a remporté 19 sièges de député lors des législatives du 30 juillet.

Pour le journal Enquête "Me Wade se radicalise" avec ces déclarations. "Wade et ses alliés labourent le champ de la contestation", écrit le quotidien.
 
"A travers un livre blanc rendu public, hier, Abdoulaye Wade et ses alliés de la coalition gagnante Wattu Senegaal rejettent non seulement les résultats issus des élections législatives du 30 juillet mais tentent de prouver une vaste opération de fraude électorale perpétrée, selon eux, par Macky Sall et son régime", souligne Enquête.
 
Le journal ajoute que le Parti démocratique sénégalais et ses alliés vont "tout droit vers un boycott" de la présidentielles et des locales prévues en 2019 car ils ont pris la décision "de ne plus participer à aucune élection organisée par le président Macky Sall".
 
Selon le journal Le Soleil, "Me Wade brandit un livre blanc listant les +irrégularités du scrutin" alors que dans un communiqué, la Coalition Benno Bokk Yaakaar dénonce "une déclaration pleine d’incohérences".
 
Pour Walfadjri, "Wade et ses alliés rejettent les résultats" des législatives tandis que pour Le Quotidien : "Wade repart en campagne".
 
Tirant les leçons des dernières législatives et se prononçant sur les prochains scrutins, "Abdoulaye Wade disqualifie Macky Sall", note Le Témoin.
 
Sur le même sujet, Sud Quotidien et L’As titrent respectivement "Wattu charge le Macky" et "Wade accentue la pression".
 
Dans le cadre de l’enquête sur le drame du stade de Demba Diop, qui a fait 8 morts et plusieurs blessés lors de la finale Mbour-USO, L’Observateur signale que les détenus de l’USO vont vers la chambre criminelle.
 
"Autant dire que les 10 Ouakamois arrêtés dans le cadre de l’enquête sur le drame du Stade Demba Diop risquent gros. Le procureur de la République qui a hérité du dossier depuis hier viserait des faits criminels (….)", écrit le journal.
 
OID/ASB



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 10:04 L’affaire Khalifa Sall en relief

Mercredi 6 Décembre 2017 - 12:29 Le "Grand Oral" du Pm décortiqué par les Quotidiens

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV