LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

«SANS FLECHIR, AFFIRMONS NOTRE FOI, QUELQUE SOIT LES PERIPETIES DE LA VIE»


Rédigé le Mardi 3 Avril 2018 à 15:03 | Lu 307 commentaire(s)



«SANS FLECHIR, AFFIRMONS NOTRE FOI, QUELQUE SOIT LES PERIPETIES DE LA VIE»
L’évêque de Thiès, Monseigneur André Gueye, a présidé, samedi dernier à Thiès, la messe de la veillée pascale à la cathédrale Sainte Anne. Occasion saisie par le patron du Diocèse de Thiès pour rappeler tout le sens de cette solennité, mais également inviter les fidèles à la persévérance face aux épreuves de la vie.
 
«Le Christ est ressuscité parmi les morts par la volonté de Dieu. C'est un mystère qui transcende le rationnel, même le plus intelligent ne saurait admettre. Là, il est question de foi et de raison (lumière) pour comprendre le pourquoi du comment de sa procréation, sa naissance, sa vie, sa mort et sa résurrection. Et donc, seule la foi ardente peut nous le faire comprendre et l'accepter telle qu'elle. Ceci est un gage d'une vie harmonieuse et pleinement remplie à laquelle Jésus nous invite sans relâche...» C'est Monseigneur André Gueye, évêque de Thiès qui s’est ainsi adressé aux fidèles venus nombreux, samedi dernier, prendre part la veillée pascale. 
 
LA FOI N’EST PAS UNE ADHESION DE L’ESPRIT, PAS UNE OPTION EXISTENTIELLE… 
 
Pour l’évêque de Thiès, «croire que le Christ est ressuscité est un désir constant, permanent, un défi, pas même une simple adhésion de l’esprit, une option existentielle mais, bien au contraire, une force de Jé- sus vivant d’entre les morts qui nous attire à cette foi et nous y maintient», a-t-il expliqué. «Et, cette force n’est rien d’autre que l’expé- rience de son pardon. Le sacrifice (surplus) sur la croix. La force de la foi, c’est aussi le lien de la communion. D’où tout le sens de ce rassemblement pour commémorer la résurrection du sauveur de l’humanité». Selon Monseigneur André Gueye, «cette même force, nous donne l’espérance de la résurrection du Christ, de notre propre mort et ré- surrection un de ces jours, l’espé- rance de le rejoindre un jour. La résurrection du Christ donne sens à notre désir de vivre sur cette terre…», a-t-il dit. A l’en croire, le Christ Lui-même a dit ceci: «je suis la résurrection et la mort, je suis le chemin, la vérité et la vie, par conséquent là où je suis, là aussi vous y serez», a rappelé André Gueye, responsable du dialogue islamo-chrétien. Et de soutenir: «seul le Christ peut combler l’espérance de notre de vie».
 
LE CHRIST RESSUSCITE, QU’EST-CE CELA REPRESENTE DANS NOS FAMILLES 
 
Pour Monseigneur André Gueye, «la fidélité et la foi au Christ mort et ressuscité est le témoignage fort et engagé de la vie en famille. Et dès lors continuons à affirmer notre espérance (foi) quelque soit les péripéties de la vie». Pâques, ajoutera-t-il, «chers fidèles, c’est le socle de notre foi. Restons résolus à le suivre. Ainsi donc, notre foi ne sera pas circonstancielle, ni notre dévotion sporadique, événementielle…». Par conséquent, «j’invite tous à rester vigilent, engagé, et surtout convaincu que le Christ est notre arbre de vie. Nous devons constamment le suivre. Mais cela requiert des sacrifices, un abandon de soi, et un dépouillement pour rester dans la logique de l’épouser pour une vie harmonieuse et pleinement remplie…» 

SUDQUOTIDIEN
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Juillet 2018 - 11:05 Mecque 2018 : le premier vol prévu le 4 août

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV