LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

SERIGNE MOUSSA MBACKE NAWEL, L’HOMME DE CONFIANCE DU KHALIFE DE TOUBA


Rédigé le Vendredi 18 Octobre 2019 à 10:52 | Lu 872 commentaire(s)


Si c’était un ordre de préséance, on pourrait le qualifier de numéro 2 de la confrérie Mouride. Serigne Moussa Nawel a été porté «Jawrin», l’équivalent du titre de commandant en chef des talibés, par Serigne Mountakha Mbacké dès son arrivée au trône.


SERIGNE MOUSSA MBACKE NAWEL, L’HOMME DE CONFIANCE DU KHALIFE DE TOUBA

Si c’était un ordre de préséance, on pourrait le qualifier de numéro 2 de la confrérie Mouride. Serigne Moussa Nawel a été porté «Jawrin», l’équivalent du titre de commandant en chef des talibés, par Serigne Mountakha Mbacké dès son arrivée au trône. Barbe blanche, visage ferme, très actif, il orchestre en main de maître toutes les sorties du Khalife général des Mourides. Souvent en grand boubou imposant avec un manteau accroché sur les épaules, tel un guerrier, Serigne Moussa Mbacké Nawel se reconnait par son port vestimentaire. Il encadre tous les déplacements du Khalife général des Mourides. Il parle peu mais possède un charisme extraordinaire et n’hésite pas à s’interposer pour mettre de l’ordre aux abords du représentant de Serigne Touba sur terre.

A vrai dire, Serigne Moussa Nawel est chargé de coordonner toutes les activités de la communauté en accord avec le calife et ses proches collaborateurs. Entre autres prérogatives, selon nos informations, il a accès aux comptes de la communauté Mouride et supervise les grands chantiers de la cité religieuse. Ce n’est pas pour rien que Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a décidé, dès son accession à la tête de la confrérie, de faire de lui le «Jawrin » de la communauté mouride, l’équivalent du titre de commandant en chef des talibés. En vérité Serigne Moussa Nawel est le fils de Serigne Moustapha Bassirou, grand frère de l’actuel Khalife général des Mourides.

Serigne Mountakha est donc son oncle paternel. Serigne Moussa Mbacké Nawel est né au début des années 1950 à Darou Salam Kayel, dans le département de Mbacké, non loin de Typ. Sa maman s’appelle Sokhna Fati Diakhaté. Et depuis 2007, il est le Khalife de Serigne Moustapha Bassirou. C’est un homme très respecté dans la famille et il remplace à ce poste de «Jawrin » le Khalife lui-même qui l’occupait pendant le précédent califat. Serigne Moussa Nawel entretient des relations très étroites avec Serigne Mountakha Bassirou depuis la disparition de son père en 2007.

 D’après le Khalife, Serigne Moussa Nawel est toujours à ses côtés et constitue ses yeux, ses mains et sa bouche dans le foyer de Serigne Bassirou. Il est également le chef de protocole de son père et Khalife. Et selon les informations, depuis son installation, Serigne Moussa Nawel a remis de l’ordre dans l’agenda et les audiences du chef religieux. Il lui aurait même aménagé des heures de repos du fait de la forte affluence des talibés, marabouts, cheikhs et autres personnalités qui viennent le voir. D’ailleurs, d’après les informations, le choix de renouveler Serigne Bass Abdou Khadre comme porte-parole émane de lui.

SERIGNE MOUSSA NAWEL ET LES POLITIQUES

Par ailleurs, c’est un homme très convoité par les hommes politiques même si ces proches estiment qu’il abhorre la politique politicienne. Véridique, on se rappelle son discours tenu à Macky Sall qui était venu lui présenter ses condoléances suite au décès de sa mère, Sokhna Fati Diakhaté. Sans langue de bois, il a rappelé au chef de l’Etat que quand il était dans l’opposition, il venait souvent le voir mais que depuis qu’il est arrivé au pouvoir, c’était la première fois qu’il le revoyait. Non sans ajouter que le fait d’être président de la République ne devrait point l’empêcher de recueillir ses conseils. Serigne Moussa Nawel Mbacké est également le guide religieux du leader de Rewmi Idrissa Seck.

D’aucuns soutiennent que si Idrissa Seck a pu avoir les performances notées dernièrement à Touba lors de la dernière présidentielle, c’est grâce à lui. Idrissa Seck ne rate jamais d’ailleurs une occasion d’aller se ressourcer auprès de son ami et guide. Ses proches nous confient d’ailleurs que s’il garde de bonnes relations avec Idrissa Seck, c’est parce que celui-ci avait des rapports cordiaux avec son pater Serigne Moustapha Bassirou qu’il voudrait entretenir aujourd’hui.

De la même manière il se charge de perpétuer le legs de son papa et guide. Il gère aujourd’hui de nombreux Daara entre Nawel et Porokhane et cultive de nombreux champs dans la zone. C’est d’ailleurs son papa, Serigne Moustapha Bassirou qui lui avait confié Nawel, localité située non loin de Porokhne et fondée par Sokhna Mame Astou Walo, la mère de Mame Diarra Bousso. Son père Serigne Moustapha Bassirou est le premier Khalife de Serigne Bassirou, fils de Serigne Cheikh Ahmadou Bamba.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Octobre 2019 - 10:55 SERIGNE BASS ABDOU KHADRE, LA VOIX DE TOUBA

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV