LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Semaine régionale de la mangue : « les Etats devraient nouer un partenariat gagnant-gagnant « selon Alioune Sarr


Rédigé le Mardi 31 Mai 2016 à 18:27 | Lu 270 fois | 0 commentaire(s)



Semaine régionale de la mangue : «  les Etats devraient nouer un partenariat gagnant-gagnant «  selon Alioune Sarr
’’La mangue, délicieux trésor d’Afrique de l’Ouest’’. C’est le thème qui a servi de base à la journée de réflexion tenue ce mardi 31 mai à Dakar par les Etats de l’Afrique de l’Ouest pour engager les acteurs du Burkina Faso, du Ghana, de la Gambie, de la Guinée Bissau, du Mali, de la Cote d’Ivoire et du Sénégal intervenant à différents maillons de la chaine de valeur à s’accorder sur les bases d’une Alliance Régionale Mangue.

Pour le ministre du Commerce, les pays africains doivent s’entendre pour aller ensemble à l’assaut du marché international. Dans cette perspective, les Etats ’’devraient nouer un partenariat gagnant-gagnant permettant de faire face aux grosses chaînes d’approvisionnement au niveau mondial pour arriver à bon port’’, a-t-il dit.

Pour le ministre, la rencontre de Dakar démontre l’engagement des Etats et du projet ‘’trade Africa’’ de l’USAID, à ’’accroître’’ le commerce régional dans plusieurs domaines notamment celui de l’exploitation de la mangue.

La filière représente, selon Alioune Sarr, ’’une grande potentialité mais dont la chaîne de valeur a toujours posé un problème’’. Il est inconcevable que l’ensemble de la sous-région n’exploite qu’environ 1% de mangue alors qu’elle peut faire plus, a déploré M. Sarr. Il faudrait, a-t-il soutenu, identifier et lever ensemble le levier du développement de la mangue pour accroître nos économies, ajoutant que l’objectif finale de cette alliance sous régionale est ’’d’obtenir une chaîne de valeur compétitive et intégrée’’.

Pour cheikh Ngane, représentant du secteur privé, la rencontre permettra d’obtenir « une alliance fructueuse ». « La mangue est l’un des produit fédérateur qui peut compléter ou, en tout cas, soutenir l’intégration politique à travers une intégration économique des peuples, des producteurs, des exportateurs et les transformateurs. Parce que la mangue est un produit que nous partageons avec huit pays de la CDEAO », a-t-il informé.

Pour lui, l’exploitation de la mangue joue également un rôle déterminent dans la création d’emplois pour les jeunes et les femmes. D’où l’importance de développer davantage cette filière. « La situation de la filière mangue au Sénégal est bonne car la mangue est devenue depuis 2014 en volume et en valeur le premier produit d’exportation des fruits et légumes du Sénégal. L’autre considération, c’est que la mangue est la filière qui mobilise le plus de monde et qui crée le plus d’emplois parmi toutes les autres filières. », a expliqué M. Ngane.



Nouveau commentaire :

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV