LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Serigne Mbaye Thiam sur les résultats catastrophiques : « La crise du système éducatif est profonde»


Rédigé le Vendredi 7 Août 2015 à 01:30 | Lu 42 fois | 0 commentaire(s)



Les résultats catastrophiques notés dans les derniers examens, au Cfee, au Bfem et le Bac que beaucoup de personnes trouvent catastrophiques ont encore de beaux jours au Sénégal. Cela ressort des propos tenus, ce jeudi, par le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, à sa sortie du Conseil présidentiel sur les Assises de l’Education et de la formation.
«Les résultats ne sont pas bons. Les résultats sont décevants. Mais il ne faut pas s’interroger sur l’épiphénomène. Si le chef de l’Etat a convoqué ce Conseil présidentiel sur les recommandations des Assises de l’Education et la formation, c’est que la crise du système éducatif est profonde. J’en ai parlé au cours de mon allocution, en attendant d’avoir une analyse plus scientifique des résultats. Est-ce que c’est la nature des épreuves ? Est-ce que c’est le niveau des élèves ? Est-ce que c’est la correction ? Il y a un ensemble de facteurs que les professionnels de l’éducation doivent analyser. Mais mon sentiment, de l’expérience que j’ai eu du système éducatif, c’est que nous sommes inscrits dans une période où on aura des résultats qui ne seront pas bons encore pendant des années», dit-il.

«Nous tous sénégalais, chacun, à la proximité de sa famille, de son quartier, de son village, connait des enseignants qui ont été recrutés dans ce qu’on appelle le « quota sécuritaire » comme vacataire qui n’auraient du jamais être enseignant. Parce qu’ils n’avaient pas le niveau. Ils n’avaient pas été formés. Ces enseignants qui ont été injectés dans le système, dans les années 2001/2002, les élèves qu’ils forment, c’est maintenant qu’ils arrivent au bac. Donc, maintenant nous sommes conscients de ça. Nous avons banni le quota sécuritaire. Plus aucun enseignant n’est recruté sur la base de quota sécuritaire, cela veut dire de façon discrétionnaire de l’autorité qui l’utilisait quelque fois pour des raisons politiques. Tous les enseignants sont formés à partir du Bac et il faut faire un concours. Avant, on recrutait à partir du Bfem», soutient-il.
Seneweb



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Février 2021 - 11:57 Macky offre des logements à 12 millions Fcfa

Dimanche 28 Février 2021 - 11:53 Électricité : Une partie de Ziguinchor dans le noir

Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé