LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Soulévement des populations de Abéné (en Casamance) contre un projet chinois trés polluant


Rédigé le Lundi 14 Mai 2018 à 10:37 | Lu 366 commentaire(s)



Soulévement des populations de Abéné (en Casamance) contre un projet chinois trés polluant

Construction de l’usine de transformation de poisson en farine à Abéné (en Casamance) : Tirer cette affaire au clair !
Une certaine mafia au dessein inavoué entreprend des initiatives contre les intérêts des populations de la Casamance : c’est le cas avec ce projet d’exploitation du zircon dans le Niafrang, c’est aussi le cas avec cette affaire vite étouffée de sois disant touristes violées sur l’axe Bignona- kafountine, c’est toujours le cas avec la construction par des chinois (ayant bénéficié de complicité non encore identifiée) d’une usine de transformation du poisson en farine. Une unité industrielle qui a pu se construire sans respecter la procédure législative : il n’Ya pas eu d’étude d’impact environnemental et social.
Pour ce cas qui mobilise les populations d’Abéné, la bataille doit porter sur l’obligation d’identifier l’autorité ayant délivré aux chinois l’autorisation de construire leur usine.
Refuser cette démarche révélerait une autre intention : chercher à protéger des coupables, des intouchables, une mafia, des complices……
L’opinion doit refuser et rejeter toute démarche assimilable à l’impunité. Le cauchemar de Boffa est encore dans nos esprits. Du sang a coulé. Des personnes sont en prison et d’autres ont été tuées. Soignons le mal à la racine. Encore une fois qui a autorisé ce projet chinois ? Que cherche-t-il ?
Après avoir arrêté momentanément le fonctionnement de cette usine suite à la mobilisation des populations locales de Abéné, les autorités doivent mener toutes les enquêtes en vue de situer les responsabilités et d’en tirer toutes les conséquences conformément aux lois et règlement en vigueur.
Ceux qui ont délivré aux chinois l’autorisation de construction de cette usine doivent pouvoir expliquer et justifier les circonstances dans lesquelles ils ont décidé de le faire. Il est temps de sanctionner tous ceux-là qui profitent de leur position pour bafouer les lois de la république à des fins occultes. Respectons la vie si sacrée des populations affectées qui ont droit à un environnement sain.
Préconiser une soi disante enquête publique serait synonyme de vouloir protéger des délinquants et leurs complices. Nous demandons à tous ceux qui font de la bonne gouvernance une préoccupation de refuser cette proposition d’enquête publique. Il est inacceptable de vouloir soumettre aux populations un fait accompli après avoir contourné, défié, et piétiné la loi en construisant une usine de cette envergure sans étude d’impact environnementale et sociale.
Le droit à un environnement sain a été consacré dans notre loi fondamentale. C’est fort de cela que les populations rejettent cette usine aux effets dévastateurs à tout point de vue.
Non à l’injustice ! Non à l’impunité ! Oui à la bonne gouvernance !Le combat ne fait que commencer !

Abdou Sané ancien député
Géographe –Environnementaliste.
Email : abdousanegnanthio@gmail.com
Téléphone : +221701059618
Dakar, Sénégal




Dans la même rubrique :
< >

ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV